Affichage des articles dont le libellé est tartes sucrées. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tartes sucrées. Afficher tous les articles

dimanche 18 juin 2017

Une tarte mousseuse aux groseilles et une balade à Blomberg

En VO, Riebiselschaumkuchen, pour les joueurs de Scrabble, le jackpot !!!

C'est une tarte que je veux faire depuis fort fort longtemps. J'avais la photo du livre dans un coin de ma tête, aussi, quand j'ai vu les premières groseilles ce matin, ça a fait tilt !

Je savais que j'allais certainement aimer ce dessert, mais le résultat va au delà de mes espérances ! Et pourtant, les desserts simples sont si faciles à rater ... Donc ici, on a une tarte aux fruits qui atteint le parfait équilibre -pour moi hein !- : acidité maîtrisée, croûte croustillante et goûteuse, garniture de fruits à peine cuits dans une mousse fondante. A faire et à refaire, ce n'est que le début de la saison des groseilles !





Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 mai 2017

Lemon curd vegan # 1 recette, 4 possibilités

Au départ, je voulais faire des macarons vegan au citron pour les offrir à une amie.

Eheh, c'était sans compter la personne qui avait utilisé la dernière boite de poix chiches sans m'en informer. Si ça se trouve, c'est moi. Et sans aquafaba, et ben, pas de faux blancs en neige !

Pas grave, j'ai quand même fait mon lemon curd vegan. Et autant je ne suis pas fan du lemon curd avec beurre et œuf, autant j'ai adoré celui ci dont le crémeux est obtenu grâce aux noix de cajou longuement mixées. Du coup, j'ai bien fait mes macarons au citron, mais également une brioche fourrée, des verrines aux fruits rouges express et des tartelettes citron-matcha-fruits rouges. La classe ce lemon curd !




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 8 janvier 2017

Classique #27 - Tarte au citron meringuée sans chichi et inratable

Oui, je sais, c'est le week-end de la galette, mais il neige depuis hier et ça caille, ça m'a plutôt donné envie d'une tarte au citron dis donc !



J'ai essayé pleins de recettes au fil des années, plus ou moins sophistiquées, plus ou moins réussies.

Mais je reviens assez fréquemment à celle ci, car :

- elle est simple à mettre en oeuvre, pas de chichi je te dis,
- elle ne comprend que des ingrédients que j'ai en général dans mes placards,
- elle ne nécessite pas de peser les œufs ou le jus de citron, je ne me retrouve pas avec 20g de blancs sur les bras, 
- le fond se fait avec les gâteaux secs que j'ai sous la main = vide-placard encore !!!
- le mélange fond croustillant, garniture acidulée et meringue moelleuse est juste parfait pour un dimanche après-midi neigeux :-)



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 décembre 2016

Gâteaux tout simples aux noix et au miel

Je n'ai jamais été une grande fan de bûche de Noël (ni de Noël d'ailleurs, mais c'est une autre histoire ...). Après un repas de fête, je n'ai en général plus faim, et surtout pas pour un dessert élaboré (pardon pardon aux adorateurs de la bûche traditionnelle ...). En fait, on mange très rarement un dessert à la maison, le repas nous suffit et les gâteaux s'apprécient au goûter.

Tout ça pour dire qu'en parcourant mon fil d'actualités Facebook hier, j'ai frôlé l'indigestion en voyant toutes les bûches proposées. Tant mieux pour les adorateurs de bûches, mais ça m'a donné envie de manger un gâteau tout simple. J'avais une tarte aux noix à tester dans mes classeurs, j'en ai bidouillé un gâteau moelleux au bon goût de noix et de miel. Par contre, je n'ai pas réussi à démouler mes gâteaux, heureusement que j'avais choisi des moules pas trop moches !

Vous pouvez bien entendu utiliser cette recette en garniture de tarte, elle se démoulera certainement plus facilement ;-)





Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 6 juillet 2016

Clafoutis amaretti aux pêches

Hier, après avoir visité le très joli quartier de Haidhausen, j'ai mangé un clafoutis très très moyen. Ça m'énerve un peu , parce que franchement, il ne faut pas être champion du monde pour réussir un clafoutis, on ne parle pas de Paris Brest là !!!

Pour me calmer, j'ai fait cette version amaretti avec beauuuuucoooup de pêches plates en rentrant chez moi. Ça m'a pris 10 minutes et devine quoi ? J'étais beaucoup moins énervée après ...



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 novembre 2015

Les goûters du dimanche # Tarte à la rhubarbe et meringue à l'orange ...

... de Monsieur Christophe Felder s'il vous plaît !

Près de chez moi habite une bloggeuse qui essaie d'attraper le temps qui file. Elle me fait parfois l'honneur de tester mes recettes et de m'en donner un retour. Lorsque j'ai publié ce cake à la rhubarbe, elle m'a gentiment proposé de profiter de la rhubarbe de son jardin, avec en bonus un café et un goûter. Malheureusement, je n'ai pas encore réussi à attraper assez de temps, mais si tu as congelé un peu de rhubarbe, cette recette est pour toi Agdel !

Alors qu'est ce qu'elle a de plus, cette tarte ? D'abord une pâte brisée croquante, un cauchemar à étaler, mais une excellente tenue avec la garniture aux fruits. Ensuite, beeeaaaauuucoup de rhubarbe, et un flan légèrement parfumé à l'orange. Enfin, de la meringue avec du zeste d'orange qui change tout, mais bon, je ne suis pas très objective, j'ai un très gros faible pour les tartes meringuées ... J'avais envie de m'amuser, j'ai donc fait des pouet pouet de meringue avec une poche à douille. J'avoue que le résultat me plaît beaucoup. Sauf que j'ai mal calculé mon coup et qu'il me manque de la meringue au milieu. Pas grave, c'était délicieux, même le lendemain !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 juin 2014

Gâteau de semoule vanillé à la rhubarbe

Je n'ai pas été très chanceuse avec mes recettes salées de début de semaine, que des ratages !

En revanche, je te présente LE gros succès de la semaine : un gâteau de semoule délicatement vanillé sous lequel de la rhubarbe fraîchement cueillie a compoté. C'est léger, moelleux, pas trop sucré, et surtout, déclinable à l'infini ! La touche vanillé est apporté par du lait de soja vanille qui me restait de mon cheesecake menteur, mais ça doit être très bien avec du jus de fruits ou même du café. Je pense que c'est un gâteau qui va nous accompagner avec tous les fruits de l'été ...





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 septembre 2013

Crumble de quetsches aux amaretti

Des quetsches, j'en ai cueillis un cageot bien plein mercredi dernier.

Louise m'a donné envie de les cuisiner en clafoutis, et Anick en tarte toute simple.

Et avec le reste, je me suis dit, "Sécotine, tu nous cuisinerais pas un petit crumble tout amande ?". C'est vrai quoi, amandes-quetsches, c'est classique mais ça marche à tous les coups. A peine le temps de dire ouf ! (ouf ! = mixer quelques amaretti avec de la poudre, de la purée, et des amandes entières) et j'avais mon crumble fondant et sa croûte bien parfumée sous le nez. Y'a plus qu'à retourner cueillir ...




Crumble de quetsches aux amaretti

pour un plat à gratin de 20 sur 20cm
- des quetsches sans blague, j'ai pesé 900g, mais c'était un peu beaucoup, donc 600-700g devrait suffire
- 1 à 2 cs de sucre
- 100g d'amaretti
- 150g de poudre d'amandes
- 80g de purée d'amandes
- 80g d'amandes non mondées

Lavez, coupez et dénoyautez les quetsches. Placez les dans le plat à gratin avec la cuillère de sucre (deux si vous aimez très sucré), mélangez et laissez mariner une dizaine de minutes.




Préchauffez le four à 180°C.

Mixez grossièrement les amaretti. Ajoutez la purée et la poudre d'amandes. Pulsez pour mélangez ; vous devez obtenir une texture de sable mouillé. Ajoutez les amandes entières et pulsez juste pour les briser légèrement. 

Répartissez ce mélange sur les quetsches. Enfournez pour environ 40 minutes. Si la croûte brunit trop à votre goût, placez un papier aluminium sur le plat.

Dégustez chaud, à température ou froid, ce crumble reste délicieux même le lendemain.







Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 15 septembre 2012

Clafoutis soufflé aux quetsches

Le pique-nique des bloggeuses d'Alsace a lieu dimanche prochain,  le 23, sur l'aire de la montagne des singes à Kientzheim. Alors, bloggeuses ou non, n'hésitez pas à les rejoindre ! Plus d'infos chez Aurélie par ici.

My Sweet feary nous propose un code de réduction pour le site américain iHerbs.com. Vous pouvez y trouver des produits peu connus en France, tels que des produits crus, à des prix raisonnables. Le code IRU657 n'est valable que sur la 1ère commande, 10$ pour 40$ d'achat, ou 5$ pour une commande inférieure. Plus d'infos chez Sweet Feary par ici.


J'adore les quetsches. Crues ou cuites, j'aime leur acidité et leur parfum. Dommage que la récolte soit bien maigre cette année ...

Ce clafoutis à la texture aérienne et au bon goût de noisettes met merveilleusement les fruits en valeur. J'ai remplacé la purée d'amandes de la recette initiale par de la purée de noisettes, je trouve que son goût est plus prononcé et qu'il se marie parfaitement avec les fruits. A décliner avec les fruits et la quantité de votre choix ; moi, j'aime quand il y en a beaucoup !




Clafoutis soufflé aux quetsches (adapté  de bio, bon, gourmand de Valérie Cupillard)

- 700g environ de quetsches dénoyautées
- 120g de purée de noisettes
- 10cl d'eau tiède
- 100g de sucre
- 50g de farine de riz (c'est plus léger si vous en avez)
- 4 oeufs
- 1 cc de cannelle en poudre (facultatif)

Préchauffez le four à 210°C ou 190°C chaleur tournante.

Dans un bol, délayez la purée de noisettes avec l'eau tiède pour obtenir une crème. Incorporez le sucre, la farine et les jaunes d’œufs. Ajoutez la cannelle si vous aimez.
Montez les blancs en neige ferme et ajoutez les délicatement à la préparation.

Huilez ou beurrez généreusement un moule ou des contenants individuels en verre ou en céramique. Étalez les quetsches, versez la pâte dessus, et enfournez entre 30 et 45 minutes, selon la taille de votre moule. Baissez la température à 180°C en fin de cuisson.

Dégustez tiède ou bien froid le lendemain.


Pas très photogénique le clafoutis ...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 avril 2012

Pâte à la farine de maïs et polenta : tarte rustique aux quetsches ou petits sablés ?

En farfouillant dans mon congélo l'autre jour, j'ai retrouvé 2 sacs pleins de quetsches ramassées chez ma copine Joëlle l'année dernière. Eheheh, de quoi faire quelques tartes en attendant la saison !

C'est simple, la tarte aux quetsches est ma préférée : j'aime la texture encore un peu ferme du fruit cuit, son goût légèrement acide et sa jolie couleur prune. La pâte que je vous propose lui va comme un gant ; c'est une pâte sablée assez ferme qui ne se détrempe avec le jus des fruits. La farine de maïs lui donne sa douceur et sa jolie couleur, tandis que la polenta lui apporte un léger croustillant. Cuite telle quelle, on obtient de délicieux sablés. Last but not least, on la confectionne en 5 minutes au mixer. Alors, on essaie ?

La recette provient du livre de Kim Boyce, Good to the grain, récemment traduit en français sous le titre "les 12 farines" et préfacé par Cléa. C'est un livre que je vous conseille vivement si vous aimez jouer avec les ingrédients, ici les farines. Vous y trouverez des muffins salés ou sucrés, des cookies, des pancakes, des pains, des brioches, des barres au granola, des scones.... Si comme moi vous avez des paquets entamés de farine de millet, amaranthe, quinoa ou avoine, foncez !




Pâte à la farine de maïs et polenta (Good to the grain - Kim Boyce)

Ingrédients pour 2 petites tartes ou 1 petite tarte et des petits sablés ou pleins de petits sablés


- 140g de farine de maïs
- 140g de farine
- 80g de polenta
- 90g de sucre
- 1/2 cc de sel
- 110g de beurre froid coupé en petits cubes
- 90g de crème
- 2 jaunes d'oeufs


Placez les farines, la polenta, le sucre et le sel dans le bol d'un mixer. Donnez quelques impulsions pour tout mélanger. Ajoutez le beurre et mixer par impulsion pour obtenir un mélange homogène.  Ajoutez la crème et les jaunes et mixez pour incorporer. La pâte ressemble à une pâte à crumble, mais se rassemble facilement en boule, magique ! Maintenant que je l'écris, je me demande si on ne peut pas vraiment l'utiliser comme pâte à crumble ... Il reste des quetsches ???

Comme une pâte à crumble ...
... et hop ! Magique !
Vous pouvez conserver la pâte au frais quelques jours, mais il faudra la ramener à température ambiante avant de pouvoir la travailler.



Pour la tarte rustique aux questches

Divisez la pâte en deux. Placez la boule sur une feuille de papier sulfurisé ou silicone. A l'aide du plat de la main, aplatissez la boule pour former un cercle sur une épaisseur d'environ 2-3mm d'épaisseur. Ça marche aussi en farinant légèrement la pâte et en l’aplatissant au rouleau à pâtisserie. Essayez d'avoir une épaisseur moindre sur les bords du cercle.

Saupoudrez avec un peu de chapelure sucrée. Répartissez les questsches en laissant un bord libre de 2-3cm. Saupoudrez de sucre. Rabattre les bords sur les fruits en vous aidant éventuellement d'une spatule. Attention, travaillez avec délicatesse, la pâte est assez fragile. Vous pouvez également froncer la pâte dans des moules à tartelettes. Si vous souhaitez utiliser un grand moule à tarte, le plus simple est d'y placer la boule de pâte et de l'étaler avec le plat de la main.


Placez au frais pour au moins 1 heure.

Préchauffez le four à 190°C ou 170°C chaleur tournante. Enfournez pour 35 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit dorée.

Saupoudrez de cannelle. Dégustez tiède ou à température ambiante. La tarte se garde très bien 1 ou 2 jours.




Pour les petits sablés

Étalez la pâte sur une épaisseur de 2-3mm. Découpez au couteau ou à l'aide d'emporte-pièces. Saupoudrez les biscuits de sucre. Placez les sablés sur une feuille de papier sulfurisé ou une feuille silicone.

Cuire à 190°C, 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que les sablés soient bien dorés.





Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 février 2012

Succès au chocolat et à l'orange de ma maman

Un dessert déclinable selon les fruits de saison et qui aura bien du succès sur votre table. Mort de rire Sécotine ... Petite forme aujourd'hui ? Le secret du succès ? Il est très frais, avec un beau contraste de textures et de goûts.

A la base, il y a un gâteau aux amandes ou dacquoise. Vous utilisez le moule ou la forme que vous voulez, sans oublier de bien graisser pour pouvoir démouler. On tartine ensuite généreusement d'une ganache au chocolat, puis on ajoute un couche de fruits au choix. Quand je commande ce gâteau à ma maman, j'aime qu'il soit couvert de framboises. Mais il se trouve que je maîtrise à peu près le prélèvement (ça fait très laboratoire ça ...) des suprêmes d'agrumes, j'ai donc utilisé de belles oranges pour le dessert de ce dimanche.

Le succès est à faire quelques heures à l'avance afin que les saveurs aient le temps de se mélanger.




Succès au chocolat et à l'orange

Ingrédients pour un moule rond de 28 cm de diamètre (8 à 10 personnes)

Pour la dacquoise
- 250g de poudre d'amande ou de noisette
- 250g de sucre
- 20g de farine
- 4 blancs d’œufs

Graissez soigneusement un moule. Préchauffez le four à 210°C.

Mélangez la poudre d'amande, 200g de sucre et la farine. Battez les blancs en neige ferme ; ajoutez les 50g de sucre restant à mi-parcours. Incorporez 1/3 des blancs au mélange aux amandes pour le détendre, puis ajoutez le reste délicatement. Étalez dans le moule et enfournez pour 10 à 15 minutes. Surveillez bien la cuisson, car le gâteau colore très vite.

Laissez refroidir. Vous pouvez conservez le gâteau bien emballé dans du papier alu pendant 2 à 3 jours.


Pour la ganache
- 250g de chocolat noir
- 250g de crème fraîche liquide

Faites fondre le chocolat au bain-marie.

Mettez la crème à bouillir dans une petite casserole, puis versez la en 3 fois sur le chocolat fondu, en mélangeant bien entre chaque ajout.

Refroidir à température ambiante, puis réservez au frais quelques heures. Quand le mélange est bien froid, battre au fouet jusqu'à obtenir une mousse dense.


Pour la garniture

J'ai utilisé 6 belles oranges dont j'ai prélevé les suprêmes, mais vous pouvez utiliser les fruits de votre choix, framboises, fraises, poires, kiwis ...


Le montage

Étalez la ganache sur la dacquoise à l'aide d'une spatule coudée, puis disposez les fruits. Couvrez et placez au frais jusqu'à la dégustation.






Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 septembre 2011

Tarte briochée aux quetsches et à la purée de noisettes

C'est quand même rigolo internet. Je viens de googleliser le mot "quetsche", et j'ai appris d'où venait l'expression "faire quelque chose pour des prunes". Je vous raconte ?

On peut lire chez l'ami wiki que la quetsche est le fruit d'une variété de prunier de Damas. Elle aurait été rapportée de Syrie par les croisés, qui n'ayant pas pu prendre la ville de Damas, ont rapporté des pruniers locaux pour ne pas revenir les mains vides. C'est de cette péripétie que viendrait l'expression : faire quelque chose "pour des prunes".

Je vous ai déjà montré mon classeur de recette à tester, celui qui est au bord de l'explosion. Depuis l'année dernière y attendait sagement la recette de la tarte briochée aux abricots de Sonia Ezgulian trouvée dans la marmite de Cathy. La recette originale est très bien, sauf qu'il n'y a pas assez de fruits à mon goût ; elle a été testé et approuvé plusieurs fois par un panel de fins gourmets, vous pouvez y aller les yeux fermés !

Néanmoins, je continue mes expérimentations de remplacement du beurre. Après la purée d'amandes dans le croustimoelleux des soeurs Scotto, voici la purée de noisettes dans la tarte briochée. Très très bien ce petit goût de noisette avec la quetsche. Et puis tant qu'à faire, j'ai diminué la farine pour une brioche un peu moins sèche.

Bon, pour les œufs, j'ai bien fait quelques essais de substitution, mais c'est pas du tout pas du tout concluant.


Version originale


Tarte briochée aux quetsches et à la purée de noisettes

Ingrédients pour un moule à tarte de 24cm

- 1/2 paquet de levure de boulanger déshydratée (3,5g) ou 10g de levure fraîche
- 10cl de lait
- 80g de purée de noisettes
- 270g de farine (100g avoine et le reste en blé pour moi)
- 50g de sucre (complet ou rapadura c'est meilleur)
- 2 oeufs


- 400g de quetsches (adaptez la quantité à votre goût)
- 2 cs de sucre
- cannelle pour saupoudrer


Mélangez vigoureusement le lait et la purée de noisettes. Faites tiédir et y diluer la levure.

Versez la farine dans un bol, incorporez le mélange au lait à l'aide d'une maryse, ajoutez le sucre et les œufs. Bien mélangez pour obtenir une pâte légèrement collante. Couvrez le bol et laissez lever la pâte une à deux heures (elle va doubler de volume).

Préchauffez le four à 180°C.

Étalez la pâte dans un moule à tarte.
Disposez les oreillons de quetsches en rosace, face bombée en dessous. Appuyez légèrement pour enfoncer les quetsches dans la pâte. Saupoudrez avec les 2 cs de sucre. Enfournez pour 20 minutes.

Essayez de laisser refroidir avant de saupoudrer de cannelle et de déguster. La tarte est encore très bonne le lendemain, pas du tout détrempée. Et c'est quand même appréciable avec les fruits à jus !


Version purée de noisettes

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 juillet 2011

Tarte aux groseilles de la fête de l'été

Depuis quelques années, il y a un rendez-vous incontournable le 1er dimanche de juillet : la fête de l'été chez tata Steph. Le principe ?


Lieu : la maison de Steph et Julien avec son beau jardin, avec du soleil c'est mieux
Participants : nos amis proches communs, plus ou moins des gens
Menu : pizzas le midi et tartes flambées le soir
Contribution : chaque famille amène une salade et un dessert
Sécotine a fourni un carpaccio de courgettes et une tarte aux groseilles
Durée : de midi à quand on veut
Activités : boire, manger, bavarder voire médire,
baby-footer, footer tout court, surveiller des enfants de loin ...


C'est toujours une chouette fête toute simple. C'est l'occasion de voir des personnes avec lesquelles on s'entend très bien, mais qu'on ne rencontre qu'une fois par an faute de temps. Parfois, on a l'impression de reprendre une conversation laissée en suspens l'année précédente !




Tarte aux groseilles de la fête de l'été

Ingrédients pour environ 500g de pâte sucrée (recette récurrente chez Mercotte)
Il vous faudra 250g de pâte pour faire une grande tarte. L'autre moitié se congèle très bien, ou se conserve deux jours au frais.

- 140g de beurre à température ambiante
- 75g de sucre glace
- le zeste d'un citron
- 25g de poudre d'amandes
- 1 œuf
- 1 pincée de sel
- 250g de farine

Si vous avez un robot, c'est le moment de l'utiliser pour mélanger le beurre avec le sucre et le zeste. Vous pouvez également réaliser cette opération à la main à l'aide d'une fourchette. Ajoutez ensuite les amandes, l’œuf, le sel et la farine. Travaillez la pâte juste pour former une boule et placez la au frais pendant 1/2 heure pour la raffermir (Mercotte l'étale de suite, mais je n'y suis pas arrivé).

Étalez la pâte sur un morceau de papier sulfurisé en la recouvrant d'un film plastique afin de ne pas utiliser de farine supplémentaire (Mercotte utilise deux feuilles guitare mais j'ai pas ...). Otez le film plastique, renversez la pâte dans le moule et enlevez délicatement le papier sulfurisé. Froncez soigneusement la pâte dans le moule, piquez le fond à la fourchette. Tapissez de papier sulfurisé, lestez avec des haricots secs (j'ai un bocal de haricots qui ne me sert qu'à cela) et réservez au frais.

Préchauffez le four à 180°C. Faites cuire le fond de tarte à blanc pendant 15 minutes.

Ingrédients pour la garniture aux groseilles
- 400g de groseilles
- 3 œufs
- 150g de crème épaisse
- 80g de sucre
- 2 cs rase de maïzena

Battez les œufs avec la crème et le sucre.

Répartissez les groseilles sur le fond de tarte précuit et recouvrez avec le mélange précédent. Remettez au four pour 20 à 30 minutes. La garniture doit être prise et la tarte bien dorée.

Ingrédients pour la meringue italienne
Ça fait longtemps que cette meringue cuite me fait de l’œil. Elle est finalement très simple à réaliser, le plus compliqué étant de battre longtemps les blancs. Mais comme Sécotin m'a offert un kitchenaid, ça a été un jeu d'enfant !

- 80g de sucre
- 4 cs d'eau
- 1/2 jus de citron
- 3 blancs d’œufs

Dans une petite casserole, portez le sucre, l'eau et le jus de citron à ébullition. Fouettez les blancs en neige ferme, puis ajoutez le sirop de sucre en mince filet sans cessez de fouetter. Continuez de fouettez à petite vitesse jusqu'à ce que le mélange soit tiède.

Étalez la meringue sur la tarte à l'aide d'une poche à douille ou d'une spatule. Faites dorer sous le grill du four. Faites bien attention : ma recette disait quelques minutes, mais j'ai senti comme une odeur de brûlé au bout d'à peine 30 secondes !

Démoulez ou pas, admirez, dégustez tiède ou froid !




Le plus bizarre à cette fête de l'été, c'est la multiplication inexpliquée des personnes de moins de 10 ans. Étrange ...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...