Affichage des articles dont le libellé est Restaurants. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Restaurants. Afficher tous les articles

mardi 15 avril 2014

Un week-end à paris # Salon du blog culinaire et brunch végé

Dans une autre vie, j'aurais une cuisine de 40m² avec pleins de fenêtres, un robot qui cuisine presque tout seul et un nouvel appareil photo ...

Mais dans la vrai vie, je vais à Paris au salon du blog culinaire le samedi dans la très belle galerie Nikki Diana Marquardt, à deux pas de la non moins magnifique place des Vosges.


La galerie vide ...


... et remplie de petits et grands gourmands ...


Monsieur le maître huilier de chez Puget, qui nous a longuement parlé des différents pays de production, des différents crus et de la manière de les assembler. Et puis on a goûté. Passionnant et passionné ! Il me donnerait presque envie d'acheter de cette huile, dis donc ...

Photo Sylvain Bertrand

Mon coup de cœur gustatif du jour, le camembert au miel et fruits secs de Dorian. Qu'est ce que c'était cochon !

Photo Sylvain Bertrand

Chef Damien en pleine démonstration du cooking chef de Kenwood. T'écoutes pas toi, là dans le fond ???


La masterclass d'Olympus qui nous prête leur dernier reflex, ça change de mon vieux Sony qui n'a même plus de bouton de déclencheur !

Photo Sylvain Bertrand

Le résultat ... 



Merci beaucoup à toute l'équipe de 750g pour cet évènement, je me suis régalée dans tous les sens du terme !!! Par contre, j'ai envie d'un nouveau robot et d'un appareil photo, c'est pas très malin ...

Et merci aux partenaires : Lidl, Kenwood, Puget, Olympus, Terre Exotique & Interfel

Photos Sylvain Bertrand


Et puis le dimanche, direction la rue de la Pierre Levée et la cantine Soya pour un brunch en compagnie d'Anna et Olivia, Armelle et Amélie. Excellente cuisine, on oublie presque que c'est végé ! Tout est frais et cuisiné à la minute en petite quantité, il faut presque guetter certains plats pour en avoir ! 




Je me suis régalée avec la partie salée, accompagnée de thés et d'un jus d'agrumes au gingembre. La partie sucrée m'a un peu laissé sur ma faim, mais peut être que je n'avais plus faim justement ... :-) et j'ai aperçu des Paris-Brest qui attendaient sagement le 2ème service. Car, rançon du succès, il y a trois sessions de brunch le dimanche. En 1h30 et en papotant, c'est un peu juste. On vous met très gentiment à la porte, de toute façon, la queue sur le trottoir et dans la salle ne vous incite pas à rester. Si j'y retourne, je choisirai le créneau de 14h30 !

Cantine Soya - 20, rue de la Pierre Levée - 75011 Paris - 0148051300 
Réservation fortement conseillée !

La queue dans la rue à 13h ...

Sur le chemin du retour ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 13 décembre 2012

Les petites choses de Paris # Musée des Arts décoratifs et Boco

Mardi dernier, j'ai profité de la visite de ma maman pour remettre les pieds dans un musée.Il parait que Sécotin est allergique ...

En plus de la cuisine, j'aime tout ce qui touche à la déco. C'est donc moi qui ai choisi notre destination. Un, deux, trois enfants à l'école, zou, direction le palais du Louvre dont le pavillon Marsan abrite le musée des Arts décoratifs depuis 1905. Un musée que je vous recommande chaudement, que vous ayez quelques heures ou une journée à y consacrer.

Musée des Arts décoratifs - 107, rue de Rivoli - Métro Tuileries ou Palais Royal

Déjà, le musée offre une vue magnifique sur Paris, je ne m'en lasse pas ...

 



Alors, qu'est ce qu'on peut voir dans ce musée, Sécotine ? Et bien du mobilier, des tapisseries, des bijoux, des sculptures, des jouets, tous ces objets qui témoignent de l'évolution des Arts décoratifs du Moyen-Âge à nos jours. L'exposition est agencée de manière chronologique ; elle montre comment les objets exposés sont directement liés aux modes de vie, aux progrès techniques, à la période politique ou à l'évolution des goûts. Pour illustrer le propos, le parcours est jalonné de reconstitution de pièces ou d'appartement d'époque, avec ses boiseries ou ses tapisseries, son mobilier et ses bibelots.

La partie consacrée à la mode étant en cours d'aménagement (ouverture le 13 décembre), nous avons commencé par la galeries des bijoux. Sur quelques dizaines de mètres et dans une semi-obscurité, on découvre l'histoire de la joaillerie du Moyen Âge à nos jours avec des pièces magnifiquement mises en valeur sur du velours noir. De l'autre coté, tout un pan de mur pour expliquer les différents techniques et matériaux utilisés. Je sais quoi commander si le papa Noël me demande !

Dommage que par manque de temps, nous n'ayons pas pu visiter l'exposition temporaire de Van Cleef & Arpels !

Photo musée des Arcs décoratifs

Évolution de l'assise au fil des temps, on se croirait presque dans un magasin IKEA, sauf que tu peux rien emporter, c'est pas plat ...









Mon préféré ! Ce rhinocéros cache un secrétaire pleins de tiroirs et de cachettes.



Parce qu'il nous fallait déjeuner rapidement, j'ai emmené ma maman chez Boco. Boco, c'est un peu un fast food de luxe : les plats sont présentés dans des bocaux Weck, tu prends un panier, tu te sers sur les linéaires, ça va très vite. Il y a un trio entrée-plat-dessert à 15€ par jour. Chaque plat a été supervisé par un chef étoilé, les ingrédients utilisés sont bio, le tout est clairement identifié sur une joli étiquette. Tu peux manger sur place, ou emporter tes bocaux, ce que j'ai fait la 1ère fois (sauf que c'est super lourd !). Pour la naissance du concept, les chefs associés, les cartes ou autres infos, c'est par ici.





La qualité est au rendez-vous, tous les plats goûtés sont délicieux, avec un gros coup de cœur pour les lasagnes de polenta, champignons et épinards. Et les desserts ... ah les desserts ... Le petite tarte tout orange est tout simplement une merveille ! Sauf que le bocal est tout petit ...

L'accueil est également très agréable, ce qui n'est pas toujours le cas dans ce genre d'enseigne. Bref, j'y retournerai certainement !

Deux petits bémols néanmoins : le pain est payant, 50 centimes la demi tranche, ok c'est anti gaspi mais ça fait un peu cher la miche de pain ! Concernant les quantités, les gros appétits n'y trouveront pas leur compte, à moins de rajouter un accompagnement, et donc d'alourdir la facture.

Boco - 3, rue Danielle Casanova 75001 Paris


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 octobre 2011

Le Staeffele

Je comprends un peu l'alsacien, suffisamment pour saisir quelques mots dans une conversation, pas assez pour saisir toutes les subtilités de la-dite conversation.

Mais il y a une règle que j'ai parfaitement assimilée ; quand on rajoute -ele à la fin d'un mot, c'est pour dire petit quelque chose. Des applications ?

Je ne suis pas spécialiste,  je transcris en phonétique les mots qu'on utilise souvent. Si ça se trouve, ils n'existent même pas et Sécotin me mène en bateau depuis le début ...


bredele : petits gâteaux 
bischele : petit ventre (le fat bischele étant un gros bidon. C'est rigolo, sauf quand Tess le dit à sa nounou ...)
büchschnabele : le petit trou du ventre, aka le nombril
schneckele : petit escargot 
guiguele : petits yeux
Mannele : petit bonhomme. C'est aussi une petite brioche en forme de bonhomme qu'on mange surtout en décembre et à la Saint-Nicolas.
waschlapele : petit truc pour se laver, le gant de toilette quoi.
staeffele : petite marche


Le staeffele est aussi un très bon restaurant situé à Saverne, une petite ville à 30km de Strasbourg. Et on y accède par trois petites marches.




Ici, pas de bling bling clinquant , ni dans le décor, ni en cuisine. Si les gens se déplacent, c'est pour déguster une cuisine de saison raffinée dans une ambiance décontractée. J'y ai mangé une dizaine de fois et je n'ai jamais été déçue. La salle est toute petite et ne peut accueillir qu'une trentaine de convives. Autant dire qu'il faudra vous y prendre à l'avance pour y déjeuner un dimanche midi !

L'établissement pourrait aisément accueillir le triple de convives, mais les propriétaires souhaitent rester dans ce format pour maitriser la qualité de la cuisine et de l'accueil. Jolie philosophie.

Voici le repas que j'ai eu l'occasion d'y déguster à l'occasion des 85 ans de la mamema de Sécotin. Nous étions cinq et avions choisi deux types de menus ; tout est également disponible à la carte qui varie avec les saisons. L'ensemble du repas était équilibré et délicieux, peut être un peu salé à mon goût sur un ou deux plats. Hopla ! Quelques photos !


La mise en bouche


Gâteau de crabe à la coriandre, tartine de saumon mariné


Sole aux pétoncles, bouillon au thé fumé


Les entremets dont un sorbet à la rose au crémant, mmmhhh...


Beignets de sandre aux quatre épices, émulsion Pinot Noir


Fromages


Mignardises


Avant le dessert


Cube à la menthe et chocolat, compote de figues


Bavarois d'églantines aux framboises et noix


Croustillant de pommes au caramel


Je laisse le mot de la fin à Paul. Quand je lui ai montré les photos des plats, il a eu cette réflexion : C'est pas un peu beaucoup, tout ça ?



Le Staeffele, 1 rue Poincarré, 67700 Saverne
M. et Mme Jaeckel
03.88.91.63.94
Menus à 49€ et 58€
Entrées 18€, poissons 26€, viandes 27€ et desserts 9,50€
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 21 juin 2011

La grande fête verte #2 de chez Julien

Si vous avez raté l'épisode #1, c'est par ici.

Sécotin ayant fini par avoir froid dans son petit short - et puis il n'y avait plus ni gambas ni blinis - nous avons trouvé refuge dans la salle du restaurant. Pile poil pour le dîner dis donc !

Nous arrivons derrière deux dames et notre forestier préféré. Êtes vous ensemble ? Que nenni. Souhaitez vous vous asseoir à la même table ? Ben, tant qu'à manger, autant le faire assis, non ? Mais bien volontiers !

Au final, nous avons passé une excellente soirée avec nos deux dames et notre forestier. On a discuté de tout et de rien, et c'était très bien comme ça. Et comme le monde est petit, on s'est découvert plusieurs connaissances communes. Dingue, non ? Mais pas aussi dingue que le repas.


LES PETITS POIS

En velouté glacé à la menthe et capuccino de truffes


COURGETTES ET AUBERGINES

En carpaccio à l'esprit de citron, copeaux de parmesan et roquette


L'ASPERGE ET LE PIMENT

En salade et farcie d'hoummous


L'ARTICHAUT

En barigoule et Saint Pierre à la plancha


GIROLLES ET LÉGUMES FANES

Frivolité de pintade farcie au foie gras


LA CAROTTE

En gelée et sa glace au sirop d'orgeat


LA GOURMANDISE (c'est un légume oublié, celui là ?)


Tiramisu et sa glace café


Et encore, j'ai oublié de photographier le sorbet à la rose arrosé au crémant. J'ai beaucoup aimé les plats salés, et pourtant je suis devenue difficile au restaurant. J'ai moins apprécié le sucré, hormis le sorbet à la rose et la glace au café, peut être simplement parce que j'avais TROP mangé !

La grande fête verte est organisé par le restaurant chez Julien.
Tarif : 60€ par personne, hors boissons du repas


En plus, le parc est très chouette, il y a des fauteuils partout qui appellent : "Ehhh ! Par ici, viens te reposer chez moi ! Tu peux même amener ton apéro !"








Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...