Affichage des articles dont le libellé est quinoa. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est quinoa. Afficher tous les articles

vendredi 6 mai 2016

Salade de quinoa, avocat et fruits secs, vinaigrette épicée

Pour une fois, j'ai partagé ma belle salade avec mon fils qui a les yeux qui frétillent dès qu'un morceau d'avocat est visible dans un plat. Pratique.

Nutritionnellement, le quinoa a tout bon : sans gluten, riche en protéines et en fibres, il a un délicieux goût de noisettes que j'aime beaucoup en salade. Mais le quinoa me pose aussi un problème éthique. Celui que je trouve vient d'Amérique du Sud, principalement du Pérou et de la Bolivie. Outre son transport, l'augmentation de la demande a transformé une partie des cultures traditionnelles en monocultures, avec toutes les conséquences que l'on connait. D'un autre coté, cet engouement ralentit l'exode rural et a permit la réintroduction du quinoa en Equateur où il avait pratiquement disparu. Alors, j'en mange, ou pas ? Oui, mais de temps en temps, et du bio commerce équitable. La culture du quinoa a été introduite en Anjou en 2008, mais je n'en ai malheureusement jamais trouvé ... Si tu as des pistes, je suis preneuse !

Pour avoir un plat complet, j'y ai rajouté un avocat-attrape-Paul (l'avocat vient d'Espagne si des fois tu te demandes ...), des fruits secs et une vinaigrette bien relevée à l'huile de pépins de courge.

Cette huile est une de mes chouchoutes, elle a un goût assez prononcé qui ne convient pas à tous les palais et une couleur verte foncée qui colore les salades. Elle ne se chauffe pas. Elle vient ici renforcer le goût oléagineux de la salade, mais on peut bien entendu la remplacer par l'huile de son choix (et de son placard !).





Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 27 février 2015

Salade tiède de quinoa, panais rôtis épicés, orange et cardamone

Mercredi, j'ai mangé une très mauvaise salade de quinoa en face de la gare de l'Est. Du coup, j'ai cuisiné celle ci hier, tellement bonne qu'il n'en reste plus aujourd'hui !

C'est vrai quoi. Le quinoa n'a pas vraiment de goût, il faut donc l'ASSAISONNER. Ce que semble avoir oublié de faire le cuistot mercredi. 

Ici, on utilise une vinaigrette à l'orange parfumée à la cardamone. Classique mais efficace. On y ajoute des panais rôtis épicés, des morceaux d'orange, des amandes effilés, et les herbes dont on dispose. Dégustée tiède, c'est une des meilleures salades de cet hiver ! 



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 février 2014

Croustillant de crabe et quinoa, sauce au tamarin

Parlons d'abord de la sauce. Au tamarin donc. Le fruit du tamarinier. Le fruit se présente sous la forme d'une gousse un peu comme un gros haricot, dans laquelle la pulpe entoure plusieurs graines. La chair, sucrée et acidulée, est utilisée dans la cuisine un peu partout dans le monde. J'en ai trouvé sous plusieurs formes en épicerie asiatique : des gousses fraîches, du jus, ou de la pâte. C'est cette dernière que j'ai acheté, ça m'a évité de décortiquer le fruit (apparemment c'est fibreux et pas très aisé), et le jus contenant des conservateurs non identifiés, le choix a vite été fait sachant que la pâte se garde un an au réfrigérateur.

J'étais un chouia sceptique au départ : il faut couper la pâte en petits bouts, la réhydrater, puis la passer au chinois pour obtenir une sorte de pulpe filtrée. La pâte est sensée être sans noyau, mais en fait il y en avait pleins dans la mienne ! Je l'ai ensuite mixée avec du sucre, des noix de cajou et de la sauce soja, et là, choc gustatif. D-E-L-I-C-I-E-U-S-E. Sucrée acide salé crémeuse, tout ce que j'aime concentré dans un petit ramequin. A faire et à refaire sans modération !

Et avec les petits croustillants au crabe, je participe au Duel Brick contre Filo de culino versions. C'est pas que je préfère les feuilles de brick, c'est juste que j'en trouve beaucoup plus facilement ... :-) et j'adore quand le croustillant dévoile une farce bien moelleuse ...




Croustillant de crabe et quinoa, sauce au tamarin

pour la sauce
- 50g de pâte de tamarin
 
- 50g de noix de cajou (mon premier choix était des cacahouètes que je n'ai plus retrouvées, Emma, tu es passée par le garde-manger ???)
- 1cs de sauce soja
- 20 à 30g de sucre complet

Coupez la pâte en petit morceaux que vous placerez dans un bol. Versez de l'eau chaude dessus et laissez la pâte se réhydrater une dizaine de minutes. Vous devrez peut être rajouter un peu d'eau. Enlevez les noyaux (s'il y en a !), et filtrez au chinois. Vous devez obtenir environ 100g de pulpe.

Torréfiez les noix de cajou à sec dans une petite poêle. Placez les dans le bol d'un mixer et réduisez les en poudre. Ajoutez le reste des ingrédients et mixez pour obtenir une sauce homogène. Goûtez, et rajoutez éventuellement de la sauce soja ou du sucre selon votre goût. Réservez.




pour environ 30 croustillants
- une boite de bon crabe (120g)
- 1cs bombée de graines de sésame
- 100g de quinoa cuit
- 4cs d'herbes de votre choix (j'ai utilisé ma coriandre congelée)
- 1cs de gingembre
- sel et huile

- 8 feuilles de brick

Mélangez tous les ingrédients pour obtenir une farce homogène, salez à votre goût.

Découpez chaque feuille de brick en deux, puis encore en deux de manière à obtenir quatre bandes de largeur à peu près égale (la longueur n'importe pas).

Placez une petite cuillère de pâte au début d'une des bandes, puis plier en forme de triangle. Je vous laisse regarder cette petite vidéo si vous ne savez pas comment faire :


Pliage de samoussa par remfrotte

Attention à ne pas mettre trop de farce, vous auriez du mal à former votre croustillant !

Procédez de même avec le reste des feuilles. 

Préchauffez le four à 180°C. Badigeonnez légèrement chaque croustillant d'huile, les placez sur une plaque et enfournez jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Laissez les tiédir avant de les servir avec la sauce au tamarin.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 4 février 2014

Soupe épicée maïs,poivron,quinoa et avocat

Cette soupe m'a fait voyager du coté du Mexique, même si sa cuisine ne se résume évidemment pas au guacamole et aux galettes de maïs ...

Elle est piquante juste comme il faut, crémeuse, pleine de couleurs et de textures différentes, bref, parfaite pour un dîner léger. Par contre, si tu la réchauffes, sache que le quinoa trop cuit se transforme un peu en purée. Voilà, c'est dit !




Soupe épicée maïs,poivron,quinoa et avocat

pour 4 personnes
- 75g de quinoa cru
- 1 gros oignon
- 2 piments rouge
- 1 poivron rouge
- une boite de maïs (environ 300g de grains)
- 1l de bouillon (légumes ou volaille)
- 1 gros avocat mûr (ou 2 petits)
- le jus de 2-3 citrons
- de la crème épaisse ou un reste de chantilly au citron du week-end
- de la coriandre émincée


Faites torréfier le quinoa dans une poêle à sec, entre 5 et 10 minutes, en remuant fréquemment. Le quinoa doit être légèrement coloré et sentir bon. Laissez refroidir et réservez.

Émincez l'oignon, coupez le poivron en petits dés. Épépinez et émincez les piments. Chauffez un peu d'huile dans un faitout, faites y revenir l'oignon et les piments. Ajoutez le poivron et laissez suer une quinzaine de minutes à couvert. Rajoutez un peu d'eau si nécessaire.

Ajoutez le maïs et les 3/4 du bouillon, portez à ébullition, puis laissez mijoter environ 15 minutes. Pendant ce temps, détaillez l'avocat en petits dés. Citronnez en utilisant un peu du jus de citron et réservez.

Environ 10 minutes avant de servir, versez les 2/3 du quinoa dans la soupe, assaisonnez et ajoutez un peu de bouillon s'il n'y a pas assez de liquide à votre goût.

Répartissez la soupe dans des bols, et ajoutez des dés d'avocat, du quinoa cru, de la crème et autant de jus de citron et de coriandre qu'il vous plaît !





Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 4 octobre 2012

Galettes de quinoa, courgettes, tofu et amandes

Donc, j'ai encore du quinoa cuit.

J'ai fait des galettes classiques pour les enfants, avec du fromage et un oeuf, mais j'avais envie de quelque chose de différent pour moi. J'ai utilisé deux courgettes qui s'ennuyaient et de la menthe de ma gentille voisine. J'ai lié le tout avec de la purée d'amandes, et puis tant qu'à faire, rajouté une poignée d'amandes effilées. Et tu sais ce que j'ai mangé ? Des galettes bien parfumées, moelleuses et toutes douces. Ben zut, j'ai utilisé tout mon quinoa ...




Galettes de quinoa, courgettes, tofu et amandes

Ingrédients pour 6 à 8 galettes
- 50g de flocons d'avoine ou 5 céréales, ou soyons fou, quinoa
- 75g d'eau tiède
- 2 petites courgettes
- 100g de tofu fumé
- 150g de quinoa cuit
- 50g de purée d'amandes
- 1 poignée d'amandes effilées
- 1/2 botte de menthe finement émincé
- 1cc de sel

Versez l'eau tiède sur les flocons et laissez les gonfler une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, râpez finement les courgettes. Dans un bol, délayez la purée d'amandes avec un peu d'eau tiède. Émiettez le tofu. Ajoutez le reste des ingrédients. Mélangez pour obtenir un mélange homogène. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Faites chauffez une poêle à feu moyen avec un peu d'huile. Utilisez un cercle en inox pour façonner les galettes dans la poêle en tassant bien la préparation. Lavez le cercle si ça colle !
Cuire les galettes environ 5 minutes de chaque coté, jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées. Servez avec une salade bien croquante.




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 30 septembre 2012

Quinoa, fraises compotées et graines croustillantes

Tout un programme, non ?

Quand je fais du quinoa ou des céréales, j'en fais toujours plus. J'en ai ainsi pour plusieurs repas, et je décline : nature, galette ou gratin, je vise l'efficacité ! Et ça marche aussi pour un petit déjeuner tonique, associé à une compote de fruits et des graines torréfiées. On prépare tout la veille, et au petit matin, il ne reste plus qu'à assembler ! Et si vraiment vraiment on est feignasse, on peut déjà tout mélanger la veille, sauf qu'on perd alors la composante croustillante.




J'en profite pour proposer cette recette à Laurence du joli blog Petits repas entre amis, pour son concours "un réveil en douceur". J'adore son blog et ses recettes, sans compter les photos qui illustrent le tout. J'attends avec impatience ses nouvelles aventures en Russie !




Quinoa, fraises compotées et graines croustillantes


Les quantités sont volontairement floues, car je ne cuisine pas spécialement pour cette recette. J'utilise des restes de quinoa (ou de riz, de millet ...) et de compote. Et j'ai quasiment toujours une boite avec un mélange de graines torréfiées, selon l'inspiration du moment. A saupoudrer un peu partout, ou à manger tel quel ...

pour le quinoa

Rincez soigneusement le quinoa pour enlever les éventuelles traces de saponite (c'est amer !). Le cuire dans 1 3/4 fois son volume d'eau sans sel, pendant environ 15 minutes. J'aime quand le quinoa est encore un pu ferme, mais vous pouvez le cuire plus longtemps. Rincez à l'eau froide pour stopper la cuisson et réservez.


pour les fraises compotées

Compotez à feu tout doux trois poignées de fraises avec 2 cs de sucre. Écrabouillez ou mixez selon la texture que vous aimez.


pour les graines croustillantes

Torréfiez des graines de tournesol, de sésame et des noisettes (une poignée de chaque) à sec dans une poêle. Rajoutez une poignée de noix de coco à la fin. Laissez refroidir, puis conservez dans une boite hermétique.


Finito !

Réveillez vous tranquillement, étirez vous, faites des câlins aux enfants, vous pouvez même les envoyer les préparer le petit déj' !

Dans un bol, je mets 5 grosses cuillères de quinoa, la même quantité de fraises compotées, je saupoudre avec le mélange croustillant, et je sucre avec du sirop d'agave ou du miel. Parfois, je réchauffe le quinoa et les fraises au préalable, parfois non.













Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 18 août 2012

Les petites choses de l'été 1 # Salade quinoa, melon et concombre, sauce au miso

Youhououou, me voici reconnectée et à peu près installée ! Il était temps Sécotine ...

Je vous remercie pour vos messages, et même si les dernières semaines ont été intenses, j'ai suivi vos blogs de plus ou moins loin. Si si. La sage de l'été des brochettes d'un zeste de tout en cuisine, la cuisine presque en direct avec un chef des aventures culinaires de Kiki, les excellents conseils de Sweet Feary pour manger sain sans trop se ruiner, le combat d'Alphonsine contre un pigeon ou toutes vos chouettes recettes, j'ai tout lu !!!

Bon, je vous raconte un peu ce que j'ai trafiqué depuis la dernière fois ? En plusieurs fois, hein, je te rappelle que je suis en CDI, congés à durée indéterminée.


Début juillet - Les déménageurs mettent un jour et demi pour emballer et charger nos affaires. Le tout tient dans 2 camions. Bizarre de voir sa vie résumée ainsi ...



Je quitte ma belle maison au petit matin, d'autres prendront notre place la semaine prochaine.



Une cousinade plus tard ...



... pas le temps de se lamenter, mêmes les plantes voyagent en carton penderie. En une -grosse- journée, les déménageurs remontent, rangent, et emmènent les meubles laissés par les précédents locataires. Impeccable.



A peine le temps d'aspirer que Steph et Julien débarquent de Bretagne pour une nuit avec une chouette boite poisson pour Sécotine. Ça fait du bien de passer une soirée avec des têtes connues ...



Et puisqu'on est proche de Paris l'été, jouons aux touristes ! D'abord le tour de France pour le plus grand plaisir de Paul qui a campé 3 heures devant les barrières ...






Quelques mecs en vélo, on se demande bien ce qu'ils font là !

Et surtout beaucoup de monde !


Et puis une visite au palais de la découverte, je ne me lasserai jamais du bâtiment qui l'abrite.




Ouf ! On est déjà presque fin juillet ? C'est l'heure de partir en vacances ! Mais avant, je vous donne la recette de salade qui m'a accompagnée tout l'été. C'est Elo qui avait ramené sa salade concombre-melon lors de mon vide-cuisine. J'avais adoré le mélange de texture et de goût. J'y ai ajouté du quinoa pour qu'elle soit complète, et un assaisonnement un peu punchy pour relever le tout. Ce sera ma recette phare de l'été 2012 !



Salade quinoa, melon et concombre, sauce citron-miso

- 100g de quinoa
- 1 concombre
- 1/2 melon
- 1 vingtaine d'olives noires
- 100g de féta
- 1 botte de basilic

pour la sauce citron-miso
- 1 belle cc de miso
- 4 cs de jus de citron
- 2 cs d'huile d'olive


Dissoudre le miso dans une cs de jus de citron. Ajoutez les autres ingrédients et émulsionnez.

Rincez soigneusement le quinoa, mettez le dans une casserole avec 1 1/2 de son volume d'eau avec un peu de sel ou de bouillon. Portez à ébullition, puis baissez le feu, couvrez et cuire à feu doux jusqu'à ce que l'eau semble être absorbée (il en reste un peu si vous touillez au fond de la casserole). Éteignez le feu et laissez le quinoa finir de cuire à couvert. Laissez complètement refroidir.

Coupez le concombre et le melon en tout petits dés. Hachez grossièrement les olives, finement le basilic. Rassemblez tous les ingrédients dans un saladier, émiettez la féta au dessus. Versez la sauce, mélangez bien et réservez au frais pour au moins une heure. Et voilà !


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 novembre 2011

Salade de quinoa, avocat et grenade, sauce à l'orange

La grenade est de retour, et j'ai bien l'intention d'en profiter !




L'autre jour, j'ai eu soudainement envie d'une salade de quinoa, un peu comme celle-ci. Sauf que ce n'était pas l'heure de faire les courses, mais plutôt celle d'utiliser les restes de mon garde-manger. Opération plus que réussie avec cette salade sucrée-salée, croquante et douce à la fois.

La sauce d'accompagnement vous semblera peut être familière ; ce sont les mêmes ingrédients que ceux de la marinade du filet mignon à l'orange. A décliner dans vos salades d'hiver !




Salade de quinoa, avocat et grenade, sauce à l'orange

Ingrédients pour 4 personnes
- 200g de quinoa (1 tasse)
- 1 gros oignon ou 2 petits finement émincés (vestige d'une raclette)
- 1cc de sucre
- 1 gros avocat ou 2 petits (oubliés et bien trop mûrs)
- un peu de jus de citron
- les graines d'une grenade (qui se morfond dans la corbeille de fruits)
- quelques tomates à l'huile
- 100 à 200g de féta
- 2 à 3 poignées d'amandes entières

pour la sauce
- 2 cs de marmelade d'orange (reste de la marinade du filet mignon)
- 2cs de soja soja
- 2cs de vinaigre de riz
- 1cs de moutarde
- 2cs d'huile de noisette

Émulsionnez tous les ingrédients de la sauce. Réservez.

Rincez soigneusement le quinoa, mettez le dans une casserole avec 1 3/4 de son volume d'eau (j'aime bien garder mon quinoa légèrement croquant, 2 volumes d'eau serait de trop). Portez à ébullition, puis baissez le feu, couvrez et cuire à feu doux jusqu'à ce que l'eau semble être absorbée (il en reste un peu si vous touillez au fond de la casserole). Éteignez le feu et laissez le quinoa finir de cuire à couvert pendant que vous préparez les autres ingrédients.

Pendant ce temps, faites chauffez un peu d'huile dans une poêle. Versez y les oignons avec le sucre, un peu de sel et de poivre, et laissez confire à feu tout doux et à couvert.

Pour préparer la grenade, coupez la en quatre et remplissez un petit saladier d'eau. Plongez un quartier dans l'eau et séparez les arilles en les roulant ; les graines se détachent et tombent au fond tandis que les peaux blanches montent à la surface. Égouttez les arilles.

Épluchez les avocats, coupez les en morceaux et citronnez les. Coupez les tomates en petits dés.

Versez les ingrédients préparés de la salade dans un grand saladier. Émiettez la féta dessus et  ajoutez les amandes, puis incorporez l'assaisonnement. Placez au frais si possible une petite demi-heure afin que les différents saveurs aient le temps de se mêler.




Un peu de lecture pour le week end ?

Par ici vous pouvez lire le 1er chapitre du livre d'un professeur d'histoire géo. Il a compilé toutes les petites phrases écrites par des collégiens depuis le début de sa carrière. Rien de forcement nouveau, mais moi, ça me fait toujours marrer ! Et puis il n'oublie pas de rétablir la vérité historique ou géographique, des fois qu'on aurait oublié ...

Extraits de Louis XVI a perdu la tête d'Olivier Marion

Le Nil est un immense désert ou la vie est possible grâce au Nil. Il se jette dans la Loire.

La mythologie, c'est quand on entoure quelqu'un de bandelettes.

Les gens qui pratiquent le judaïsme s'appelle les jedïs.

La déesse de la Terre, c'est Nintendo.

Les archéologues étaient les soldats de Jules César.

Sans doute des auditeurs de Fox News ... (j'ai entendu ce matin que les auditeurs de Fox News étaient moins informés que quelqu'un qui ne s'informe pas du tout ! Plus d'infos par ici)
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 30 septembre 2011

Végéburger au quinoa, petit pois et noix de cajou

Depuis que j'ai lu dans le nouvel obs' que j'étais flexitarienne, je me sens beaucoup mieux :)

Les flexitariens sont des végétariens à temps partiel. Motivé par des raisons sociales, pragmatiques, culturelles ou nutritionnelles, le flexitarisme permet de garder le meilleur des deux mondes en prônant des choix éclairés d'aliments. Selon le Vegetarian Research Group, la proportion de flexitariens en Amérique du Nord serait de l'ordre de 30 % à 40 %. Un sacré groupe de pression face aux professionnels de l'agro alimentaire, non ?

Retrouvrez le portrait-robot du flexitarien en fin de billet. Vous vous reconnaissez ?
Sources : wikipedia, article d'Anne Desjardins repris par Beau à la Louche, la buvette des alpages.


Mais trêve de blabla.

J'ai testé pas mal de végéburgers, avec plus ou moins de réussite. Les deux reproches que je leur ai fait sont sans appel : trop secs, et pas assez de goût. Alors quand je tombe sur cette recette en feuilletant un vieux magazine et que je me régale toute seule dans mon coin avec des bruits bizarres de contentement qui font accourir les enfants, je me dis que rien n'est joué d'avance ! Devant mes menaces mon enthousiasme, les enfants ont accepté de goûter un plus ou moins gros bout de végéburger, rien n'est joué d'avance que je disais !




Végéburger au quinoa, petit pois et noix de cajou (recette de vegeratian living)

Ingrédients pour 4 à 6 personnes (environ 12 végéburgers)
- 35cl de bouillon de légumes
- 175g de quinoa
- 420g de haricots blancs ou rouges cuits (j'ai mis des rouges)
- 300g de petits pois cuits
- 65g de noix de cajou réduites en poudre
- 1 cc de pâte de curry rouge ou verte (j'en ai toujours de la rouge dans mon frigo, mais j'imagine qu'un trait  ou une pincée de piment en poudre ferait l'affaire)
- 1 cc de gingembre en poudre
- 2 cs de purée de sésame (tahini)
- 2 cs d'huile de sésame
- 65g de farine de maïs (la recette dit maïzena, mais j'avais pas. Je suppose qu'avec de la fécule ou de l'arrow root, ça marche très bien aussi. Ceci dit, je n'ai pas eu de problème de tenue)
- huile pour la cuisson

Pour les céréales ou légumes secs nécessitant un long temps de cuisson, je cuis une grande quantité, voire tout le paquet, et je congèle sur un plateau. Quand c'est congelé, je place dans des boites ou des sacs plastiques. Le passage par le plateau permet de ne pas agglomérer les aliments (très pratique pour les fruits) et de pouvoir facilement portionner ultérieurement.

Rincez soigneusement le quinoa pour enlever les éventuels résidus de saponite, égouttez, puis mettez le à chauffer quelques minutes dans une poêle sèche jusqu'à ce qu'il commence à éclater. Pendant que le quinoa s'amuse, chauffez le bouillon.

Ajoutez le quinoa au bouillon. Couvrez et cuire à feu doux jusqu'à ce que le quinoa ait bu tout le bouillon (10 à 15 minutes). Ôtez du feu, égrainez à la fourchette et laissez refroidir.

Dans un grand bol, mélangez les haricots, les petits pois, les noix de cajou, la pâte du curry, le gingembre, le tahini et l'huile de sésame à la main. Écrasez légèrement (pas écrabouiller !) les haricots et les petits pois de manière à obtenir un mélange homogène qui se tient.

Quand le quinoa est froid, ajoutez le au mélange avec la farine, du sel et du poivre. Réservez au frais au moins une demi heure.

Mouillez vos mains à l'eau froide et façonnez les végéburgers en mouillant vos mains à chaque fois.

Faites chauffer de l'huile dans une poêle et y faire cuire les végéburgers jusqu'à ce qu'ils soient dorés des deux cotés. Procédez en plusieurs fois si nécessaire. Servez comme un hamburger classique ou tel quel, avec une salade bien croquante, des dés de tomates et une petite sauce.

Les végéburgers se réchauffent et se congèlent très bien.



Pour accompagner mon végéburger, j'ai choisi la sauce BBQ express de Mlle Pigut, une sauce que je fais régulièrement puisqu'elle ressemble à s'y méprendre à celle du commerce, moins tous les additifs et conservateurs. De toute façon, vous n'aurez pas besoin de la conserver, vu que vous aurez tout mangé !

Sauce BBQ express de Mlle Pigut
Ingrédients pour environ 150ml de sauce
- 100 ml d’eau
- 1 cac de thé fumé Lapsang Souchong
- 2 cas de crème de riz ou d’avoine
- 2 cas de sauce soja tamari
- 2 cas de sucre rapadura ou complet
- 1 cac d’ail en poudre
- 1 cac d’oignon séché
- 1 cac de tomate concentrée
- 2 cas d’huile de noix ou de noisettes


Chauffer l’eau et faites y infuser le thé fumé pendant 3 minutes. Filtrez si comme moi vous avez jeté le thé directement dans l'eau.

Déposez dans une petite casserole et y ajouter progressivement tous les ingrédients sauf l'huile. Cuire à feu doux en fouettant jusqu’à l’épaississement de la sauce.

Hors du feu, ajoutez l’huile de noix ou de noisettes afin qu’elle reste crue et garde tous ses bienfaits, mélangez, c’est prêt!



Portrait-robot du parfait flexitarien (extrait d'un article d'Anne Desjardins paru dans Ciberpresse.ca, article québécois donc)


Comme son cousin végétarien strict, le flexitarien connaît sur le bout des doigts le Guide alimentaire canadien et ne se fait pas prier pour manger les 5-12 portions quotidiennes de fruits et légumes recommandées.

Le flexitarien lit les étiquettes nutritionnelles attentivement.

Si le flexitarien est allergique aux diktats alimentaires, il est souvent un adepte de l'agriculture durable, du commerce équitable et de l'achat local. Il fuit les emballages de plastique et styro mousse et il recycle.

Le flexitarien ne mange pas de sucre blanc, de farine blanche, de pain blanc et d'aliments transformés, sans pour autant en faire un dogme. Simplement soucieux de la qualité de ce qu'il consomme, il prépare lui-même ses légumes, vinaigrettes ou desserts avec du frais.

Le flexitarien apprécie rarement le fast food et ignore jusqu'au goût de la poutine, dont la texture et l'arôme de la sauce en sachet le rebutent.

Le flexitarien limite sa consommation de gras saturés (beurre, fromage, viande) et n'absorbe presque pas de gras trans contenus dans les produits industriels.

Épicurien à ses heures, il préfère se régaler avec de bonnes huiles d'olive, de canola bio, des noix ou de l'avocat.

Le flexitarien fréquente les marchés publics lorsque son horaire le lui permet et il visite à l'occasion les producteurs et transformateurs artisans.

Le flexitarien est souvent un cuisinier gourmand qui aime recevoir et partager ses découvertes, mais sa cuisine est sobre pour mieux mettre en valeur les produits de saison.

Le flexitarien est généralement un consommateur averti.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 3 mai 2011

Salade de quinoa à l'avocat et aux fruits secs

J'ai ramené un peu de lecture de mes vacances. Dis donc Sécotine, t'aimerais pas un peu cuisiner ?

Cherchez l'intrus ...

Énormément de recettes de salades composées qui m'ont nourries pendant mon séjour, du poisson, des asperges, mais aussi un dossier sur les graines, comment diminuer sa consommation de viande ou consommer intelligent. Des sujets qui se ressemblent étrangement des deux cotés de l'Atlantique ...



Et puis je vous passe l'info en exclusivité : il parait que le cupcake est en train d'être détrôné par le macaron. Il était temps ! Notre macaron national a même droit à tout un dossier plein de photos pour lui tout seul. 

Hermé, Ladurée et consorts ont de beaux jours devant eux ...


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...