samedi 21 janvier 2017

Un dîner pour 14 ? Même pas peur !

La semaine dernière, Sécotin m'a gentiment rappelé qu'il avait invité ses collègues. Une dizaine. En pleine semaine. J'avais complètement zappé dis donc.

Du coup, je me suis dit que j'allais en faire un billet, histoire de te donner des idées pour le menu et l'organisation.

Parce que mon dîner s'est parfaitement bien déroulé. J'ai oublié de préciser que les collègues de Sécotin sont tous allemands, j'avais besoin de ma concentration optimale pour suivre a minima la conversation. Et ses collègues sont des amours (pas seulement parce qu'on a eu un super cadeau ! Un tour guidée d'un quartier de Munich à définir avec des stops bouffe ...).


Les contraintes

Avec une invitation un mercredi soir, je savais que je n'aurais du temps de préparation qu'une partie de l'après-midi et le soir.

Pour le repas, c'est moi qui me suis mis un peu la pression ; j'aurais pu en acheter une partie, personne ne m'en aurait voulu, mais j'aime bien tout contrôler, on ne se refait pas !

Enfin, avec 14 personnes à table, il faut calculer les bonnes quantités. Evidemment, mieux vaut en avoir trop, mais pas trop quand même. Tu ne veux pas avoir du poulet pour les 3 prochaines semaines, on bien ?

Pensez également aux à-cotés : dresser la table, passer un coup d'aspirateur, ranger la maison ou au moins la pièce où on reçoit ... Ce sont des petites choses qui bout à bout prennent du temps. J'ai de la chance, les enfants ont pratiquement assuré toute cette partie.

Le choix du menu

L'idée est bien sûr de préparer un maximum de choses à l'avance. On oublie les risotto et autres soufflés quoi. Et de préférence des recettes validées avec lesquelles on se sent à l'aise.

J'ai choisi de proposer un apéritif sous forme de buffet : noix aux épices cajun, petits cakes au bleu et miel, soupe minute froide thaïe, des conchiglioni farcis avec cette farce et des bâtonnets de légumes avec du fromage blanc aux herbes,



puis un poulet korma en quadruplant la recette avec du riz blanc et du chou-fleur rôti aux épices (sans le parmesan of course !),



et enfin, pour le dessert, pannacotta et coulis de fruits rouges (disparu au moment de la photo !), gâteau chocolat-amaretti-orange et salade d'orange et de mangue un peu comme celle-ci.



Les quantités

une fois la recette : noix aux épices cajun, petits cakes au bleu et miel, farce au potimarron des conchiglioni (j'ai eu des restes), gâteau chocolat-amaretti

La recette de la soupe minute thaïe a été réalisée avec une bouteille de 70cl de jus de carottes.

J'ai utilisé 2 concombres et environ 500g de carottes pour les bâtonnets de légumes.

J'ai utilisé 12 gros blancs de poulet pour le poulet korma, soit 4 fois la recette.

Le riz : j'ai compté 50g par personne au lieu des 60 préconisé d'habitude pour ne pas avoir trop de reste, soit environ 700g.

La pannacotta a été réalisée avec 75cl de liquide (40cl de crème et 35cl de lait) pour 3 feuilles de gélatine, soit une douzaine de petits contenants.

Enfin, j'ai utilisé un filet de 2kg d'orange et une mangue pour la salade de fruits.


L'organisation

Samedi : courses

Lundi : noix aux épices cajun, panna cotta

A l'avance mardi et mercredi : gâteau chocolat-amaretti et orange, petits cakes au bleu et miel, sauce du poulet korma, couper les légumes, sauce au fromage blanc, coulis de fruits rouge, salade d'orange,soupe thaïe minute

Mercredi début d'après-midi : mettre le poulet à mariner

Mercredi avant l'arrivée des invités : nettoyer le chou-fleur, l'assaisonner et le placer au four

Mercredi 30 minutes avant de passer à table : mettre l'eau à bouillir pour le riz, mettre la sauce du poulet à réchauffer doucement, égoutter le poulet mariné

15 minutes avant de passer à table : cuire le riz, mettre la viande à cuire


Et voilà ! Et toi, comment tu t'organises quand tu as beaucoup d'invités ? Histoire de varier les plaisirs la prochaine fois ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 commentaires:

  1. Wow! Quel menu de semaine:) Franchement, je t'en félicite, tout a l'air bon! Et puis, je suis d'accord avec toi, c'est bien d'avoir le contrôle:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est terrible ça, le contrôle ;-)
      A un moment je faisais même le pain, c'est dire ...

      Supprimer
  2. Je ne sais pas comment je m'organise quand nous sommes une quinzaine à table. C'était comme avec huit mais en double, donc pas si terrible. Quand je fais pour 20, je m'organise comme toi, mais je fais des listes, parce qu'il m'est déjà arrivée d'oublier un truc au frigo. Nous l'avons mangé le lendemain, mais c'était dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que quand on part de huit, c'est plus facile :-)
      Moi aussi j'oublie toujours quelque chose : mercredi c'était la coriandre sur mon plat principal. Du coup j'ai plein de coriandre à écouler !!!

      Supprimer
  3. Dis donc t'as assuré grave!! J'aurais bien mangé chez toi moi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeap ! J'avoue que je suis contente de moi pour ce coup, j'ai réussi à apprécier ma soirée sans stress, ce n'est pas toujours le cas ...

      Supprimer
  4. bravo, tes invités ont du se régaler !!!

    c'est vraiment très rare d'avoir 10 personnes à table, on le fait quand il fait beau et au jardin, donc BBQ !

    biz
    manue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nous aussi en général, là c'était un peu exceptionnel ! Même si je nuance, car le BBC ne se limite pas à la viande que monsieur cuit avec fierté, et les à-cotés peuvent prendre beaucoup de temps !

      Supprimer
  5. Je suis justement en train de préparer le repas de confirmation de ma fille, samedi prochain (et je venais chercher ta recette de panna cotta), nous serons 15. Le menu est arrêté : amuses-bouches, millefeuilles de betterave-avocat-chèvre frais, gigot de sept heures (parce qu'elle aime et que nous avons un gros gigot au congélateur), gratin dauphinois et haricots verts, café gourmand (parce que son gâteau préféré n°1 est le fraisier — pas de saison — et le n°2 le tiramisu — pas très "cérémonie")
    Avant tout, je regroupe les recettes dont j'ai besoin, je fais la liste des plats et je les classe dans l'ordre (ce qui doit être fait au dernier moment — pas trop car nous serons à la cathédrale toute la matinée et arriverons en même temps que nos invités), ce qui peut être fait la veille (j'ai pris ma journée, quand même), ou l'avant-veille, ce que je vais déléguer, ce qui nécessite l'usage du four (très compliqué, ça, d'ailleurs je réalise qu'entre le gigot et le gratin, je vais avoir un problème…)
    Ce soir, je fais le plus gros des courses, je vérifie l'état de la nappe blanche, je compte la vaisselle (pour les amuses-bouches et café gourmand surtout)
    Jeudi : la pâte pour les cannelés salés, les financiers thé vert-framboises, les rillettes de saumon et le brownie (confié à Paul). Vendredi, Aurore prépare le tiramisu en verrines, je cuis les cannelés, je fais des rillettes de carottes, les panna cotta, le cheese-cake, je précuis mes pommes de terre, je mets la table, je cuis du riz à sushis. le gigot sera enfourné pour la nuit. Samedi matin tôt, Paul fait ses makis déstructurés (présentés en cuillères chinoises), Guillaume ses crèmes brûlées au parmesan, j'enfourne le gratin, Marie fait des brochettes poire-fourme (et coiffe sa sœur, très important !) et je range la cuisine au fur et à mesure (ce que mes assistants sont incapables de faire)
    La question sera : comment tenir le gratin au chaud pendant qu'on réchauffe le gigot ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh ! J'adore ton programme avec l'implication de tout le monde (mais où se cache les talents de monsieur ???). Peut être as tu des gentils voisins qui pourraient te prêter leur four juste pour réchauffer ton gratin ? Ou alors tu fais une purée qui ne nécessite pas de four, c'est pas mal avec un gigot ... Je vous souhaite une très belle fête !

      Supprimer
  6. Ah trop tard, j'ai acheté des pommes de terre à gratin ! (mais sinon, la purée est la spécialité de Monsieur). Mes voisins sont adorables, ils nous ont souvent prêté frigo et congélateur et nous ont sauvé un repas de fête en nous aidant à décongeler et réchauffer le tout. Là, pas besoin d'eux : nous avons un grand frigo de 12 m2 (le garage), c'est l'avantage des cérémonies hors-saison

    RépondreSupprimer
  7. Pour ta coriandre : c'est le nouvel-an asiatique, dimanche !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...