mardi 1 décembre 2015

Au secours ! Je déménage encore ! Vite, un kaiserschmarrn !

Dans 3 semaines, ma maison actuelle sera complètement vide. Et une autre sera en cours de remplissage, misère ...

Il y a un peu plus de trois ans, je partais d'un point A (près de Strasbourg) à un point B (à l'Ouest de Paris). Notre destination est donc logiquement un point C (Munich).
Dans 3 semaines.
Dis donc, la pression commence à monter là.
J'ai encore vingt mille choses à faire.
Je veux encore voir cent cinquante personnes.
J'ai pas trop le temps de faire ma maligne en ce moment ...

Si tu as des bons plans à ou autour de Munich, voire pour l'Allemagne,  pleeeease, c'est le moment de les partager !!!!!

Lors de notre séjour bavarois en octobre, j'ai repéré des magasins sympas et ramené quelques souvenirs culinaires. Pas question de perdre le Nord non plus, hein !

Un fouet danois, il a du se perdre ...

Par contre, je n'ai que des photos toutes pourrites, tu attendras un peu pour voir mon nouveau cadre de vie ... 

Et dans mon nouveau livre, j'ai trouvé LA recette de Kaiserschmarrn, celle qui détrone la recette que j'utilisais jusqu'à présent.

Le Kaiserscharren ou Kaiserschmarrn (Scrabble !!!!!) entre dans la catégorie des plats réconfortants qu'on apprécie en ce moment : c'est une crêpe-omelette bien épaisse, moelleuse à l'intérieur et croustillante à l'extérieur. J'en ai très souvent mangé en Autriche (mon moment préféré au ski !), et j'ai découvert avec grand bonheur qu'on en trouve sur toutes les cartes des restaurants traditionnels de Munich. Il est souvent servi avec de la compote de quetsches et cuisiné avec des raisins secs. Ici, on le préfère nature, brûlant et généreusement saupoudré de sucre glace. On place la poêle bien chaude au milieu de la table et chacun pioche les morceaux qui lui plaisent (on a aussi le droit de rajouter du sucre ...).

Le Kaiserschmarrn cache bien son jeu ; sous ses airs de plat tout simple et modeste, sa préparation nécessite tout de même une triple cuisson : d'abord saisi à la poêle, il passe ensuite une dizaine de minutes au four, puis retourne sur le feu jusqu'à devenir croustillant. Mais ne te laisse pas impressionné, je sais que tu maîtrise les macarons, rien ne peut te résister :-)




Kaiserschmarrn bavarois
(Die neue bayrische Kuche - Florian Lechner)

pour 4 personnes en dessert (mais Sécotin est capable de le manger tout seul en plat principal ...)
- 3 gros œufs
- 80g de farine ("forte" si tu en as, type farine à pizza ou à pâtes)
- 60g de sucre
- 1 pincée de sel
- 30cl de lait entier si possible
- 50g de beurre fondu + un peu pour la finition

et surtout, plein de sucre glace !

Pensez à sortir œufs et lait pour que tous les ingrédients soient à température ambiante. 

Mélangez la farine, le sucre et le sel dans un grand saladier. Incorporez le lait, puis 4 cs de beurre fondu. Battre les œufs en omelette dans un petit bol, puis les verser sur la pâte. Mélangez rapidement, on doit encore voir des morceaux d’œufs.

Préchauffez le four à 165°C. Mettre à chauffer une poêle qui passe au four sur feu moyen, avec 2 cs de beurre. Y verser la pâte, et cuire jusqu'à ce que le dessous du Kaiserschmarrn se décolle de la poêle. Enfournez pour 10 à 15 minutes, jusqu'à ce que le Kaiserschmarrn vous semble cuit.

Sortez la poêle du four (attention, c'est chaud !) et brisez le Kaiserschmarrn en gros bout à l'aide d'une spatule. Remettez la poêle sur feu moyen, et cuire une dizaine de minutes ou jusqu'à ce que les bouts deviennent croustillant. Vous devrez remuez souvent, et peut être ajouter un peu de beurre. Saupoudrez généreusement de sucre glace, transvasez dans un plat de service ou mettez la poêle directement sur la table. Mangez de suite !






Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Bon voyage et bon courage ! qu'en pensent les enfants ???? bises à tous...On reste sur le blog à attendre des nouvelles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon ado n'apprécie pas du tout du tout ... les autres ça va !

      Supprimer
  2. j'ai pensé à vous.. bon déménagement.....
    j'étais déjà à Munchen c'est une très belle ville !!! pas vraiment d'adresse....

    biz
    manue :)

    RépondreSupprimer
  3. Bon déménagement Caroline!
    Tout va bien se passer!
    Grand changement ;)

    RépondreSupprimer
  4. Chouette, tu globetrottes (orthographe douteux sans doute!) toi aussi! C'est sûr, les déménagements c'est fatiguant mais en même temps super dynamisant, je trouve! Je ne regrette pas du tout mon mouvement vers le Grand Nord!! J'ai hâte de voir ton nouveau chez toi..en attendant, bon courage!

    RépondreSupprimer
  5. Tu pourrais attendre pour faire tes achats : tu as dû les emporter vers Paris, et tu devras les emballer vers Münich.
    J'admire la planche à Spätzle, elle est magnifique. Mon arrière-grand-mère était, paraît-il une pro des Spätzle qu'elle coupait à une vitesse vertigineuse.
    Bon courage pour la dernière ligne droite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais ma patience légendaire ... et puis ce n'est pas moi qui emballe (luxe), qui transporte, ni qui déballe (super luxe !), alors ...

      Supprimer
  6. Eh bien là j'en reste bouche bee :25 ans que je vis au meme endroit et toi tu demenages encore !!!! Moi qui esperais un jour que tu prennes l'A7 jusqu'à Lyon ....pffff! J'en boude ta recette , na !!!! Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi que tu la prennes dans l'autre sens ! :-)
      Figure toi que ça s'est joué entre Lyon et Munich ...

      Supprimer
  7. Bon déménagement ! Quel courage.
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. coucou, j'avais vu qu'on m'avait citée sur le FB du blog concernant ton départ en Allemagne (je ne pouvais pas répondre en tant que page... du coup, je le fais ici).
    Comme tu t'en rappelais, c'est pas Munich que je connais mais Berlin. A Munich, j'aimerais d'ailleurs bien aller... notamment pour ses musées.. et aussi pour me faire une idéee plus large de l'Allemagne (Berlin étant vraiment un monde à part).
    En tout cas, je suis sure que, même si là tu es un peu tendue à l'idée de tout devoir préparer pour le déménagement, tout va très bien se passer!!!
    On attend avec hâte tes articles de blogs sur la cuisine allemande !

    RépondreSupprimer
  9. ohhh merci d'avoir téléchargé mon petit texte !! C'est adorable <3 Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  10. les voyages forment la jeunesse... et puis les enfants grandiront avec diverses expériences, c'est priceless. Bon courage pour ton déménagement et hâte de voir les photos de la nouvelle maison

    RépondreSupprimer
  11. Bon déménagement chère Sécotine !!! J'espère que tout se déroule bien pour toi en ce moment. J'assume qu'au moment où j'écris ces lignes, tu dois être sur le point d'être déménagée ou presque...!!!

    Je ne connaissais pas ce plat qui semble miummm...!!!

    À bientôt. Bisous.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...