vendredi 8 février 2013

Raviolis fastoches à la courge, noix de cajou et pesto de roquette

Quand je me suis offert le livre de Katie Quinn Davies, "Quand Katie cuisine", j'ai repéré de suite la  recette que je cuisinerai en premier : les raviolis à la courge.

Je savais aussi que je ne ferai pas la pâte mais que j'utiliserai de la pâte à raviolis chinois, déjà étalée et coupée, comme mes copines au salon du blog culinaire. Car j'ai souvent envie de faire des raviolis, j'ai pleins d'idées de farce, mais rien que de penser à la case pétrissage-laminage-découpe de la pâte suffit toujours souvent à me décourager !

Et pour accompagner mes raviolis fastoches, j'ai choisi un pesto de roquette un peu piquant pour contre-balancer la douceur de la courge.  Mes testeurs ont adorés !




Raviolis fastoches à la courge, noix de cajou et pesto de roquette

Les quantités sont pour environ une quarantaine de raviolis, soit un paquet de 250g de pâte à raviolis chinois. S'il vous reste de la farce, vous pouvez l'utiliser en garniture d'une tartelette, c'est testé et approuvé !

pour la farce (d'après Quand Katie cuisine)
Katie utilise des noix de pécan, mais ehehe, je n'ai pas bien lu la recette, et j'ai utilisé des noix de cajou. La prochaine fois j'essaierai avec des noisettes.

- 60g de noix de cajou
- 500g de courge butternut, épluchée et coupée en morceau
- 6 gousses d'ail (4 pour la farce, 2 pour le pesto)
- de la sauge (séchée pour moi)
- 150g de chèvre frais
- 1 grosse cs de chapelure
- 1 oeuf
- 1/2 cc de muscade
- 50g de parmesan râpé
- huile d'olive, sel et poivre

Préchauffez le four à 180°C. Faites torréfier les noix de cajou pendant 10 minutes en les remuant à mi-cuisson.

Répartissez la courge et l'ail dans un plat à four. Arrosez d'huile d'olive, salez, poivrez, et émiettez la sauge. Mélangez à l'aide de vos mains pour enduire tous les morceaux de courge. Enfournez pour 30 à 40 minutes de cuisson, ou jusqu'à ce que la courge soit tendre. Laissez refroidir légèrement, puis transvasez la courge dans le bol d'un mixer. Ajoutez 4 gousses d'ail après les avoir épluchées, le fromage de chèvre, la moitié des noix, la chapelure, l'oeuf, la muscade et le parmesan. Mixez jusqu'à obtenir une farce lisse, salez et poivrez à votre goût. Réservez au frais jusqu'à la confection des raviolis.


pour le pesto de roquette
- 100g de roquette
- 50g de noix de cajou (pour être raccord avec les raviolis)
- les 2 gousses d'ail épluchées qui restent
- 4 cs de parmesan râpé
- 1 cs de jus de citron
- de l'huile d'olive, sel et poivre

Mixez grossièrement les noix de cajou. Ajoutez la roquette, l'ail, le parmesan et le citron. Pulsez, puis ajoutez l'huile en filet pour obtenir une consistance crémeuse et grossière. Salez et poivrez à votre goût, réservez au frais.


montage des raviolis
Et non, pas de photos, j'étais toute concentrée sur mes raviolis ..

Préparez un bol avec de l'eau. Placez un carré de pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Déposez 1 cc de farce au milieu. Humectez deux cotés du carré avec votre doigt mouillé, puis repliez le raviolis en triangle en essayant d'éliminer le maximum d'air. Réalisez soigneusement cette étape, car si le ravioli n'est pas bien scellé, il répand toute sa farce à la cuisson. Trop bête. J'ai également recoupé mes raviolis au ciseau pour avoir une jolie forme ronde. Déposez les raviolis sur un plateau fariné et recouvrez d'un torchon jusqu'au moment de les cuire.

Vous pouvez également congeler les raviolis crus sur un plateau. Transvasez les dans un sac lorsqu'ils sont bien rigides.


Finito !

Broyez grossièrement le reste des noix de cajou.

Faites bouillir une grande casserole d'eau salée. Cuire les raviolis jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface, environ 4-5 minutes. Sortez avec une écumoire. Procédez en plusieurs fois si nécessaire. Chauffez les assiettes en y versant une louche d'eau de cuisson. Séchez, et répartissez les raviolis sur les assiettes, ajoutez un peu de pesto de roquette et des noix de cajou concassées. Dégustez de suite.




Rendez-vous sur Hellocoton !

24 commentaires:

  1. Il y a de ces posts qui m'interpelle. Chaque mot de ton titre m'a fait saliver (et oui...même le fastoche!)...et je n'avais même pas vu tes photos. Imagine la suite. J'ajoute à mon menu de la semaine...yummy! Merci!! Bon week-end m'dame!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon week end ! Et bon raviolis la semaine prochaine !

      Supprimer
  2. J'aime tout, les raviolis, leur farce et le petit pesto de roquette !! Je comprends pourquoi tu l'as mis en top liste des recettes à faire :)

    RépondreSupprimer
  3. Ils ont l'air délicieux, mais je n'en fais plus : beaucoup trop de travail. J'attends que nous soyons encore deux à la maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, en zappant l'étape pâte tu as beaucoup moins de travail. Mais je suis d'accord, c'est encore trop pour 6 gros mangeurs !

      Supprimer
  4. J'avais justement noté la recette de raviolis dans le bouquin (que j'ai en anglais)... C'est vrai que c'est plus simple avec des pâtes à raviolis chinois... J'ai comme une envie de pâtes, là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais te connaissant, tu vas tout faire de A à Z !!!

      Supprimer
  5. Moi aussi j'ai une terrible envie de pâtes... à 16h30 !!! Merci Sécotine ! J'ai aussi ce bouquin, j'adore le feuilleter et je pourrais faire toutes les recettes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le look du bouquin est très réussi, pile dans l'air du temps. On voit que l'auteur a précédemment été graphiste et photographe culinaire !

      Supprimer
  6. j'adore les raviolis, tien je devrais en refaire !!!

    bon weekend

    manue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, une super recette pour vendredi prochain !

      Supprimer
  7. Miam, ça a l'air top avec ce petit craquant de la noix de cajou, que j'adore...ce livre me fait de l'oeil aussi, je vais peut-être investir!

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien ta présentation avec le pesto! Ca colore de suite ton plat!
    Quel boulot de faire les raviolis mais quel résultat!! Ca semble vraiment un délice!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, avec la pâte déjà prête, c'est pas tant de boulot que ça ...

      Supprimer
  9. Ah quand notre Sécotine se lance dans les pesto .....c'est que le printemps n'est pas loin...mais expatriée desormais ....comment va tu faire sans l'ail des ours ????? biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que cette année, j'attends .... l'ortie ! J'ai goûté un pesto d'ortie à Soissons que je rêve de reproduire ! Et qui sait ce que je vais trouver dans ma forêt ???

      Supprimer
  10. Un pesto bien parfumé et associé à la courge, c'est original !

    RépondreSupprimer
  11. OH que ta pâte à raviolis à l'air fine! Miam et bon we! ;-)
    Anick

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...