Affichage des articles dont le libellé est apéro. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est apéro. Afficher tous les articles

mercredi 16 avril 2014

Croquettes de lentilles, émulsion de maïs et asperges vertes poêlées

Dis comme ça, ça fait classe, mais tu vas voir, c'est une recette sans difficulté, et surtout très très bonne ...

L'émulsion de maïs, c'est un souvenir d'une soirée Miambox pour la promotion des produits appertisés (en conserve quoi). Je m'y suis rendue à l'invitation de Marie, qui tient le jolie blog Paris dans ma cuisine. Neuf bloggeuses réparties en trois équipes avaient cuisiné neuf plats dans l'esprit tapas à l'aide de produits appertisés, le petit jeu était de deviner les ingrédients de chaque recette. Et j'ai complètement craqué sur leur recette de boulettes de saumon teriyaki à l'émulsion de maïs. Tu peux regarder les vidéos de toutes les recettes par ici, tu verras, il y en a qui s'amusent en cuisine ...

Les croquettes de lentilles, c'est une envie de cuisiner les lentilles différemment, et éventuellement d'en refiler à mes enfants, ni vu ni connu je t'embrouille.

Et les asperges vertes poêlées, c'est tout simplement la meilleure façon de les déguster en ce moment ...




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 avril 2014

Une table en carton rouge qui pète et un smoothie tout rose # pomme - framboise - gingembre et amande

Aujourd'hui, c'est -presque- pas de la cuisine ! Je te montre ce qui me fait sortir de la-dite cuisine, hors enfants, ménage, pilates, jardin, linge, Sécotin, repassage, footing ... J'appelle le cartonnage !

Et donc je te présente ma nouvelle table d'appoint, la table rouge qui pète et ses petits poissons


Papier japonais commandé chez Adeline Klam

Comme j'ai voulu faire ma maligne, j'ai coulé une couche de résine sur le dessus. L'idée était d'avoir une sorte de lentille protectrice, avec des bords quasi sans épaisseur. Sauf que j'ai mis trop de produit et que les bords quasi sans épaisseur se sont transformés en bords hauts. Sans compter la résine qui a coulé sous les protections et qui a taché le papier ... J'ai donc recollé une épaisseur de papier sur la hauteur de la tranche et la résine pour avoir une finition à peu près correcte. J'essaierai l'application au pinceau la prochaine fois ... ou si tu as d'autres idées, n'hésite pas !

Pas conforme à ce que j'avais en tête ...


Alors que faire avec une table d'appoint rouge qui pète ? Et bien prendre le thé ...


... ou s'installer pour boire une smoothie tout rose. Pomme, framboise, une pointe de gingembre pour le peps et de la purée d'amande pour l'onctuosité, what else ? Ah oui ! Un bon bouquin.




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 avril 2014

Samoussas de pommes de terre aux épices et herbes

Oui, parce que si j'intitule ce post "bricks de patates", c'est beaucoup moins accrocheur comme titre ...

Et pourtant, voici une recette qui te donnera envie d'avoir des restes de patates ! Légèrement écrabouillées avec des herbes et des épices, c'est déjà une purée dont tu vas te souvenir. Mais si tu utilises cette purée comme farce pour des samoussas croustillants et que tu les sers avec une salade bien croquante, c'est presqu'un repas de fête !

Et la petite sauce, me diras tu ? J'y ai pensé, et même fortement, j'ai même failli récidiver avec une trempette au tamarin. Mais après avoir goûté la purée, je l'ai trouvé assez riche en saveurs et assez humide pour se suffire à elle-même. Tu vois, tu as échappé au tamarin aujourd'hui ... :-)





Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 février 2014

Croustillant de crabe et quinoa, sauce au tamarin

Parlons d'abord de la sauce. Au tamarin donc. Le fruit du tamarinier. Le fruit se présente sous la forme d'une gousse un peu comme un gros haricot, dans laquelle la pulpe entoure plusieurs graines. La chair, sucrée et acidulée, est utilisée dans la cuisine un peu partout dans le monde. J'en ai trouvé sous plusieurs formes en épicerie asiatique : des gousses fraîches, du jus, ou de la pâte. C'est cette dernière que j'ai acheté, ça m'a évité de décortiquer le fruit (apparemment c'est fibreux et pas très aisé), et le jus contenant des conservateurs non identifiés, le choix a vite été fait sachant que la pâte se garde un an au réfrigérateur.

J'étais un chouia sceptique au départ : il faut couper la pâte en petits bouts, la réhydrater, puis la passer au chinois pour obtenir une sorte de pulpe filtrée. La pâte est sensée être sans noyau, mais en fait il y en avait pleins dans la mienne ! Je l'ai ensuite mixée avec du sucre, des noix de cajou et de la sauce soja, et là, choc gustatif. D-E-L-I-C-I-E-U-S-E. Sucrée acide salé crémeuse, tout ce que j'aime concentré dans un petit ramequin. A faire et à refaire sans modération !

Et avec les petits croustillants au crabe, je participe au Duel Brick contre Filo de culino versions. C'est pas que je préfère les feuilles de brick, c'est juste que j'en trouve beaucoup plus facilement ... :-) et j'adore quand le croustillant dévoile une farce bien moelleuse ...




Croustillant de crabe et quinoa, sauce au tamarin

pour la sauce
- 50g de pâte de tamarin
 
- 50g de noix de cajou (mon premier choix était des cacahouètes que je n'ai plus retrouvées, Emma, tu es passée par le garde-manger ???)
- 1cs de sauce soja
- 20 à 30g de sucre complet

Coupez la pâte en petit morceaux que vous placerez dans un bol. Versez de l'eau chaude dessus et laissez la pâte se réhydrater une dizaine de minutes. Vous devrez peut être rajouter un peu d'eau. Enlevez les noyaux (s'il y en a !), et filtrez au chinois. Vous devez obtenir environ 100g de pulpe.

Torréfiez les noix de cajou à sec dans une petite poêle. Placez les dans le bol d'un mixer et réduisez les en poudre. Ajoutez le reste des ingrédients et mixez pour obtenir une sauce homogène. Goûtez, et rajoutez éventuellement de la sauce soja ou du sucre selon votre goût. Réservez.




pour environ 30 croustillants
- une boite de bon crabe (120g)
- 1cs bombée de graines de sésame
- 100g de quinoa cuit
- 4cs d'herbes de votre choix (j'ai utilisé ma coriandre congelée)
- 1cs de gingembre
- sel et huile

- 8 feuilles de brick

Mélangez tous les ingrédients pour obtenir une farce homogène, salez à votre goût.

Découpez chaque feuille de brick en deux, puis encore en deux de manière à obtenir quatre bandes de largeur à peu près égale (la longueur n'importe pas).

Placez une petite cuillère de pâte au début d'une des bandes, puis plier en forme de triangle. Je vous laisse regarder cette petite vidéo si vous ne savez pas comment faire :


Pliage de samoussa par remfrotte

Attention à ne pas mettre trop de farce, vous auriez du mal à former votre croustillant !

Procédez de même avec le reste des feuilles. 

Préchauffez le four à 180°C. Badigeonnez légèrement chaque croustillant d'huile, les placez sur une plaque et enfournez jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Laissez les tiédir avant de les servir avec la sauce au tamarin.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 février 2014

Gaufrettes de polenta au pécorino

Il y a quelques semaines, je me baladais dans le quartier du jardin du Luxembourg. Encore un très chouette coin à découvrir. Dans la petite rue Monsieur-le-Prince, il y a la librairie des éditions La Plage. Il semblerait que je possède une grande partie de leur publication culinaire. Je suis un peu obligée d'y entrer. Ah bon ? Quand je ressors, ma bibliothèque a trois nouveaux petits à accueillir ...




La première recette cuisinée de l'ouvrage Polenta a été les gaufres sucrées. Un vrai délice, des gaufres bien croustillantes qui dévoilent un intérieur fondant, fondant ... "Maman, tu les refaits quand tu veux !" Crois moi, c'est pas si fréquent  ...

Évidemment, ça m'a donné des idées de gaufres salées. Et puis quand j'ai avisé mes plaques à gaufrettes jamais utilisées, j'ai reposé illico celles à gaufres. Là, on est sur du sérieux : des gaufrettes bien croustillantes, toutes douces, au bon goût de fromage. Pour accompagner ta soupe du soir, ça fait tout de suite plus classe ! Pour grignoter telle quelle aussi.




Gaufrettes de polenta au pécorino

Evidemment, cette recette fonctionne parfaitement dans un moule à gaufres si tu n'as pas de moule à gaufrettes. Pour des gaufres crousti-fondantes alors.
Et puis mon premier choix de fromage était du beaufort (que je n'avais pas), contrairement au pécorino (qui attendait dans mon frigo). Avec du comté ça doit être pas mal non plus ...

pour une vingtaine de gaufrettes
- 100g de pécorino (ou autre fromage)
- 25cl d'eau
- 25cl de lait
- 80g de polenta
- 50g de beurre en morceaux
- 140g de farine
- 1 oeuf

Râpez finement le fromage, avec un râpe microplane par exemple.

Faites bouillir le lait et l'eau dans une casserole moyenne. Ajoutez la polenta et remuez avec une cuillère en bois le temps de cuisson indiqué sur votre paquet de polenta. Ôtez la casserole du feu, incorporez le beurre et le fromage jusqu'à ce qu'ils soient fondus. Laissez refroidir quelques minutes.

Lorsque le mélange est tiède, incorporez l’œuf et la farine à la polenta (directement dans la casserole, ça t'évitera de la vaisselle). Salez, poivrez, et ajoutez de la muscade si vous aimez.

Faites chauffez votre gaufrier avec les plaques à gaufrettes.


Placez une grosse cuillère de pâte sur chaque empreinte, fermez sans trop appuyer, et laissez cuire 3-4 minutes (après, ça dépend de ton gaufrier ...). Sortez les gaufrettes, laissez légèrement refroidir et dégustez sans attendre ! Les gaufrettes se garderont un jour dans une boite en fer, à température ambiante. Il suffit de les passer au grille-pain quelques instants pour qu'elles retrouvent leur croustillant !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 11 octobre 2013

Raviolis carotte-chèvre et son pesto de fanes

... ou comment utiliser la totalité d'une botte de carottes fanes.

Samedi dernier, lorsque j'ai fait mon marché, mon maraîcher préféré m'a demandé si je voulais qu'il me coupe les fanes de ma botte de carottes. Que nenni ! Et non plus pas mes verts de poireaux, malheureux !

J'avais dans l'idée de faire un potage, c'est de saison non ? Eheh, c'était sans compter mes promenades bloguestes ... C'est dans mon nid que j'ai repéré ce pesto. Son goût étant assez prononcé, j'ai eu envie de l'associer à quelque chose de très doux. Tiens, et si on faisait des raviolis fastoches à la carotte ? On dirait même que ce sont les cousins des raviolis à la courge, noix de cajou et pesto de roquette ...

Le résultat a été au delà de mes espérances (si si, je t'assure !) : la purée de carottes additionnée de poudre d'amandes et de chèvre vaut à elle seule le détour ; associée au pesto un peu fort, l'accord est tout simplement parfait ...




Raviolis carotte-chèvre et son pesto de fanes

pour le pesto
- les fanes d'une botte de carotte
- 50g de pignons de pin
- 20g de poudre d'amandes
- 2 gousses d'ail écrasés avec le plat du couteau
- 60g de parmesan râpé
- 15 à 25cl d'huile d'olive

Équeutez les fanes de carottes puis lavez les soigneusement dans plusieurs eaux (il reste souvent du sable). Essorez dans une essoreuse à salade.

Rassemblez tous les ingrédients dans le bol d'un mixeur. Pulsez pour mélangez, puis ajoutez l'huile d'olive en filet jusqu'à obtenir la consistance que vous aimez. Goûtez, si ce n'est pas assez salé vous pouvez ajouter du parmesan à la place du sel.

Karen congèle le surplus de ce pesto dans des empreintes à glaçons, pas bête !


pour 24 raviolis
- 300g de carottes bien cuites
- 30g de poudre d'amandes
- 60g de bûche de chèvre
- sel et poivre

- 24 pâtes à raviolis chinois

Rassemblez les carottes, la poudre d'amandes et le fromage dans le bol d'un mixer. Mixez jusqu'à obtenir une purée grossière. Goûtez et assaisonnez.

Préparez un grand plateau légèrement fariné et un petit bol d'eau. Placez une pâte à raviolis sur le plan de travail. Placez une cuillère à café au milieu, humectez deux des bords avec votre doigt mouillé.


Repliez la pâte en triangle. Scellez la pâte à l'aide de vos deux pouces en éliminant le plus d'air possible.

L'autre pouce est présentement en train de prendre une photo ...

Placez les raviolis sur le plateau au fur et à mesure. Couvrez d'un torchon jusqu'au moment de cuire, ou conservez les crus dans une boite en séparant les couches de raviolis par du papier sulfurisé. Vous pouvez également les congeler crus sur un plateau, puis les transférez dans un sac lorsqu'ils sont rigides.

Finito !
L'inconvénient de ce plat est qu'on ne peut pas cuire tous les raviolis ensemble, ils colleraient. Ce n'est donc pas un plat à prévoir pour une grande tablée, mais pour 4 à 6, c'est jouable !

Amenez une grande quantité d'eau d'eau salée à ébullition. Cuire les raviolis par petites quantités (j'ai procédé par 6) afin qu'ils ne collent pas ensemble, environ 4 minutes. Disposez les joliment sur une assiette. Procédez de même avec les autres raviolis.

Passez chaque assiette 20 secondes au micro-ondes, répartissez le pesto et servez de suite.




Et avec les restes Sécotine, tu fais quoi ? 

Soit tu manges la purée à la petite cuillère, option 1, ou alors tu cuis des conchiglioni et tu les farcis, tu les manges tièdes ou froids, c'est beau, c'est bon, et c'est l'option deux !




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 30 août 2013

La tartine qui se prenait pour une tomate-mozza


Avec l'ail de ma cueillette, j'ai fait de l'ail confit.

Avec le basilic, j'ai fait du basilic à l'huile.

Avec les tomates, j'ai fait des tomates confites au thym.

Avec le lait de ma bufflonne, j'ai fait de la mozzarella. N'importe quoi ...

Comme je n'ai pas encore moissonné, j'ai pris du bon pain de mon boulanger pour monter une tartine de compet' en moins de 5 minutes. Pour une fois que je ne passe pas des heures en cuisine ...





La tartine qui se prenait pour une tomate-mozza

pour l'ail confit, c'est par ici.

pour le basilic à l'huile, c'est le principe de ma copine Anick.

Lavez les feuilles et les tiges du basilic. Essorez soigneusement. Mettez le basilic dans le bol du robot avec de l'huile d'olive. Anick en met environ 1/3 de volume, je pense que je me suis arrêté à 1/4. Mixez pour obtenir une consistance homogène. Versez dans des petits pots ébouillantés, ou dans des bacs à glaçons. Une fois congelés, versez dans un sac de congélation. Vous aurez ainsi du basilic pour tout l'hiver !

pour les tomates confites

Préchauffez le four à 120°C.

Coupez les tomates en deux si vous utilisez des tomates cerises, en tranches si elles sont plus grosses. Disposez les sur une plaque à four. Badigeonnez d'huile d'olive, d'une pincée de sel, d'un peu de sucre, et du poivre. Parsemez de thym frais et enfournez entre 1 heure et 1 heure 30.

Ces tomates se gardent quelques jours au frais et peuvent aussi agrémenter les salades ou se manger telles quelles. Je les ai déjà utilisées pour les tartines des copines.

pour les tartines

Grillez 4 tranches de pain de campagne. Écrasez et tartinez une gousse d'ail confit sur chaque tranche (vous pouvez en tartiner deux si vous aimez). Tartinez ensuite une bonne couche de basilic à l'huile, puis des tranches de mozzarella. Parsemez des baies roses écrasées ou de poivre, puis finissez par les tomates confites. Dégustez de suite avec un rosé bien frais.



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 juillet 2013

Soupe froide minute : la thaïe aux carottes

Mais que donc manger quand il fait 82°C à l'ombre ? Une soupe froide bien sûr ! 

Si vous avez aimé la soupe fenouil-concombre, vous allez adorer la thaïe aux carottes. Non seulement elle est crémeuse, douce et légèrement piquante, mais elle présente l'avantage d'être prête en 10 minutes top chrono, et sans cuisson s'il vous plait ! Sortez les ingrédients du frigo, mixez, ajoutez une garniture bien croquante et aromatique, et servez de suite pour profiter de toutes les vitamines des légumes.  A vos blender !!!!




Soupe froide minute : la thaïe aux carottes (d'après le bon cru - Anna de Leeuw et Helen Poolman)

pour 4 personnes, la soupe
- 1/2l de jus de carottes bien bien frais
- 1 avocat mûre en morceau
- 1 cs de gingembre râpé, à ajuster selon votre goût
- 2 cc de tahin
- 4 à 5 cc de sauce soja

la garniture
- 1 poivron rouge coupé en petits dés
- 1 bouquet de coriandre émincé
- 1 oignon nouveau, vert et blanc émincés

facultatif
- de la purée de piment ou du tabasco si vous aimez vraiment le piquant

Passez tous les ingrédients de la soupe au blender jusqu'à obtenir une soupe velouté. Versez dans 4 bols, répartissez la garniture et servez aussitôt !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 juin 2013

Eau de thym à la fraise et au miel

Cela ne vous aura pas échappé, on est en plein dans la saison des fraises. Et parfois je me laisse aller lors de la cueillette et j'en ramène beaucoup un peu trop pour notre consommation immédiate.

J'ai donc confectionné cette eau avec un petit reste. Thym et fraise, c'est une association qui fonctionne bien, sucrée avec du miel et servie sur de la glace pilée, cette eau a fait l'unanimité. Il va falloir que je reparte à la cueillette, dis donc !




Eau de thym à la fraise et au miel 
d'après Eaux fraîches - Catherine Madani

pour 50cl
- 8 branches de thym
- 25cl d'eau minérale
- 250g de fraises bien parfumées
- 1 citron vert
- 1cc de miel (ou plus au goût)
- de la glace et des tranches de citron vert pour décorer

Faites bouillir le thym dans l'eau minérale pendant 5 minutes. Filtrez et laissez refroidir.

Réduisez les fraises en purée dans un mixer ou un blender. Pressez la dans une passoire fine avec le dos d'une cuillère. Ajoutez le jus du citron vert, l'infusion de thym refroidie et le miel. Réfrigérez.

Au moment de servir, pilez la glace au blender. Répartissez la dans les verres, versez l'eau de thym à la fraise et décorez avec des tranches de citron vert. Dégustez bien frais !





Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 juin 2013

Pois chiches rôtis aux épices

En juin, pour l'apéro tu sortiras de ton coin ...

Oui, parce que juin, c'est aussi le mois des invitations à tout-va, si possible à l'extérieur, même s'il fait 12°C à partir de 21 heures. Ça caille ? On s'en fout, on veut de la terrasse !!!!

J'aime cette recette de pois chiches rôtis pour grignoter salé. Paul est devenu mon spécialiste mixture d'épices, même que je le soupçonne d'ailleurs d'ajouter plus de piment à chaque fois ... 30 minutes de four, et roule ma poule pour un snack qu'on ne s'en voudra pas de boulotter jusqu'au dernier pois !

Je te donne le principe de base trouvé chez Heidi Swanson et le dernier mélange que Paul a concocté, mais sache qu'on apprécie grandement la version avec le mélange d'épices cajun, ou le trio de paprika. Je dis ça je dis rien ...




Pois chiches rôtis aux épices

le principe : pour chaque 100g de pois chiches cuits, il faudra :
- 1 cc d'épices simples ou mélangés
- 1/2 cs d'huile d'olive
- 1/4 cc de sel fin

on peut également rajouter :
- environ 1/2 zeste de citron
- 1/2 cc d'herbes aromatiques ciselées

On préchauffe le four à 220°C. On sèche les pois chiches au maximum (sinon, ils vont cuire à la vapeur et non devenir croustillants). On enfourne les pois chiches natures pour 10 minutes sur une plaque et en une seule couche. On sort la plaque, on secoue le tout, et on ré-enfourne pour environ 8 minutes, jusqu'à ce que les pois chiches commencent à croustiller.

Pendant que les pois chiches rôtissent, on mélange l'huile, les épices, le sel et le reste dans un bol. On y verse les pois chiches et on mélange bien pour enrober chaque pois. On remet le tout sur la plaque, et zou ! Au four pour 3 à 5 minutes, jusqu'à ce qu'on sente les épices. Laissez refroidir quelques minutes, servez chaud. Ou froid, c'est très bien aussi !

Attention ! Si vous soupçonnez votre four de chauffer plus que de raison, abaissez la température à 200°C et ajustez le temps de cuisson.


Un peu de pratique ?

Hier, j'avais environ 300g de pois chiches.

Paul m'a fabriqué une pâte d'épices avec 2 cc de curry, 1 cc d'ail en poudre, 1/4 cc de piment, 1/2 cc de sel, 1 zeste de citron et 1 cc de thym haché.

Le tout cuit comme ci-dessus et grignoté par ci par là, y'en a déjà plus ...


En bonus du dimanche, un morceau qui déménage en terrasse ...


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 juin 2013

Soupe froide fenouil, concombre et estragon

- Vous prendrez bien une soupette, madame ?
- Une soupette ? Pourquoi pas !  Mais froide, la soupette, j'ai besoin de fraîcheur avec ce temps.
- Bien entendu, madame. Le chef vous propose une soupette fenouil, concombre et estragon. Si vous aimez le goût anisé du fenouil, vous adorerez la fraîcheur apportée par le discret concombre et la saveur de l'estragon, plus une touche de crème pour l'onctuosité.
- Cette soupette est pour moi ! Je la veux ! Tout de suiiiiittteeee !!!!




Soupe froide fenouil, concombre et estragon (adaptée de Fine cooking - juin 2013)

pour environ 1/2 litre de soupette
- un bulbe de fenouil (environ 350g chez moi)
- un concombre moyen (environ 200g préparé)
- 1cc d'estragon séché
- 3-4 cs de crème liquide
- sel et poivre


Nettoyez le fenouil, coupez le finement en réservant les pluches. Le cuire à feu tout doux et à couvert avec un fond d'eau jusqu'à ce qu'il soit bien tendre.

Épluchez et enlevez les graines du concombre. Coupez en gros morceaux.

Placez le fenouil cuit et le concombre dans le bol d'un blender avec l'estragon. Mixez très finement. Salez et poivrez légèrement car les saveurs vont s'accentuer dans le mélange froid, mixez pour répartir dans le mélange. On obtient une purée lisse.

Placez une passoire fine au dessus d'un bol, versez y la purée. Passez la à travers la passoire en utilisant une spatule ou le dos d'une cuillère à soupe. On doit avoir la partie soupe dans le bol, et la purée épaisse dans la passoire. Incorporez cette purée dans une préparation pour galette, du pain, ou mangez la telle quelle.

Incorporez 3 cs de crème liquide à la soupe, et réfrigérez au moins 4 heures et jusqu'à 2 jours. Au moment de servir, ajustez l'assaisonnement et la texture, répartissez dans les contenants de votre choix et servez frappé ! Si vous avez pensé à réserver les pluches, vous pouvez décorez vos soupettes avec ...




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 mai 2013

Le clafoutis aux tomates, chèvre et ail des ours de la Chanceuse

Chanceuse qui comme Sécotine est partie en vacances au soleil et au chaud pendant deux semaines, 

ici,


là,


ou encore là.



Chanceuse qui comme Sécotine a trouvé un colis odorant quelques jours après son retour. Il faut dire que je me suis beaucoup un peu lamentée sur le blog de mes copines alsaciennes et sur facebook de ne pas pouvoir profiter de la saison de l'ail des ours. C'est une période de l'année où j'adorais partir en forêt et passer quelques heures à faire la cueillette. C'est finalement Anick, des papilles estomaquées, qui a eu pitié de moi et m'a fait parvenir un pot d'ail à l'huile, des feuilles et des boutons. Si vous ne savez pas comment cuisiner ou conserver un légume, faites un tour sur son blog, c'est une vrai mine d'or !




C'est le facteur qui a dû être content de l'odeur ... Aussitôt reçu, aussitôt utilisé dans un clafoutis tout léger aux tomates cerises. Merci encore Anick !




Le clafoutis aux tomates, chèvre et ail des ours de la Chanceuse

pour 2 à 4 personnes selon qu'on mange le clafoutis en entrée ou en plat principal
- 150g de chèvre type Chavroux ou Petit Billy
- 50g d'ail des ours à l'huile, ou à défaut, 50g de pesto
- 2 oeufs
- 20cl de lait de votre choix
- sel et poivre
- 500g de tomates cerises


Lavez et coupez les tomates cerises en deux. Réservez.

Écrasez le fromage de chèvre à la fourchette. Ajoutez l'ail des ours et les jaunes d’œufs pour obtenir une crème homogène. Délayez peu à peu avec le lait.

Montez les blancs en neige, puis incorporez les au mélange précédent. Salez et poivrez à votre goût.

Préchauffez le four à 180°C.

Huilez un ou plusieurs moules à gratin. Répartissez l'appareil à clafoutis, puis les tomates cerises. Enfournez environ 20 minutes, ou quand le clafoutis commence à dorer.

Résistez à la tentation de manger le plat à la sortie du four ; il est bien meilleur tiède ou froid, en accompagnement ou comme nous avec une grosse salade. Bon appétit !




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 avril 2013

Tartinade légère au poulet

... ou comment recycler un reste de poulet rôti avec panache.

La bouffe, c'est moi qui m'en occupe la semaine. Mais le week-end, j'envoie parfois Sécotin au marché. Avec une liste. Le marché, c'est un truc que mon mec fait très très bien. Il prend son temps, fait le tour des stands, hume les parfums, goûte quand c'est possible, et revient le panier plein et la bourse vide !

En général, les filles lui commandent un poulet rôti. Moi, ça m'arrange, le repas arrive tout cuit dans la cuisine. Ça sent divinement bon lorsqu'il rentre, on se régale en mangeant avec les doigts, et je décortique les restes en fin de repas. Et là, le hic. Ben oui, parce que personne ne veut jamais manger ce petit reste ! Y'a du noir, y'a du gras, c'est pas bon, je ne compte plus les excuses bidons que j'ai du entendre ... Alors quand Paul a englouti la moitié de cette tartinade sans ronchonner, j'ai pensé bingo !




Tartinade légère au poulet

pour un petit bol
- un reste de poulet rôti (j'avais environ 200g)
- une dizaine de petits cornichons
- un gros oignon nouveau, blanc et vert
- 2-3 cs de fromage blanc
- 2-4 cs de jus de citron
- 1 grosse cc de paprika fumé
- sel et poivre
- 1 botte de ciboulette ciselée

... et du bon pain pour tartiner !

Placez le poulet, les cornichons et l'oignon grossièrement coupé dans le bol du mixer. Pulsez pour amalgamer. Ajoutez 2 cs de fromage blanc, 2 cs de jus de citron et le paprika fumé. Mixez pour incorporer, salez, poivrez et goûtez. Ajoutez éventuellement du fromage blanc pour obtenir la texture qui vous plaît, et du jus de citron à votre goût. Transférez dans un bol et incorporez la ciboulette. Réservez 1/2 heure au frais avant de déguster.






Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 3 avril 2013

Graines de courge douces-épicées

J'aime beaucoup toutes les sortes de graines et de noix, et plus particulièrement lorsqu'elles sont rôties et bien épicées. J'en ai pratiquement toujours une boite prête pour parsemer mes salades, mes légumes, ou tout simplement pour grignoter. Les enfants commencent également à apprécier les saveurs épicées, et il n'est pas rare que la boite soit vide alors que " Mais non ! (ton outré) C'est pas moi qui a mangé des graines !!!! ". Mon œil ...

Quand j'ai préparé la Sécotibox, j'ai fait nos préférées, les noix aux épices cajun. Dont il ne reste pas une miette mais-c'est-personne-qui-les-a-boulottées. Et puis j'ai essayé cette recette de graines de courge douces-épicées, dont il ne reste pas non plus une miette. Mais là, c'est MOI qui ai tout liquidé ! Il faut dire qu'elles sont délicieuses : croustillantes grâce au sirop d'érable qui caramélise, sucrées mais pas trop, légèrement piquante grâce au gingembre, bref, à refaire très vite !




Graines de courge douces-épicées

- 200g de graines de courge
- 1 cs de gingembre râpé (ou plus, si vous aimez le piquant)
- 6 cs de sirop d'érable (4 ou 5 suffisent si vous n'aimez pas trop le sucré)
- 1cc de sel fin
- le zeste d'une orange

Faites tremper les graines de courge dans de l'eau pendant 4 heures. Rincez les, puis séchez les au maximum dans du papier absorbant.
Incorporez les autres ingrédients dans un grand bol en mélangeant soigneusement.

Préchauffez le four à 150°C.

Placez les graines sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, et enfournez pour environ 1/2 heure. Remuez fréquemment pour que toutes les graines soient caramélisées. Si elles s'agglutinent, séparez les à la main. Conservez les dans une boite hermétique.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 février 2013

Duxelles de champignons à la coriandre

Je viens de l'apprendre chez l'ami wiki, la duxelles est un hachis de champignons étuvés au beurre avec des oignons et/ou des échalotes. Duxelles de champignons est donc un pléonasme ! Mais qu'est ce que c'est bon alors, servi bien frais à l'apéro ! On peut aussi se servir de la préparation pour farcir ou corsé toutes sortes de plats, ou en pâté végétal sur une tartine. 

Bref, amuse toi avec ta duxelles !




Duxelles de champignons à la coriandre

pour 4 petites tasses de duxelles de base
- 500g de champignons de Paris extra-frais
- 2 échalotes ou 1 oignon
- 30g de beurre
- 5 cl de vin blanc
- sel et poivre du moulin

finition à la coriandre
- 3 cs d'huile avec du goût : noisettes, noix, courge, sésame toastée ...
- 1 botte de coriandre
- 1 gousse d'ail
- 1 pincée de piment


Lavez et hachez finement les champignons au robot. Placez les dans un linge, tordez autour des champignons et ôtez le plus d'eau possible. Hachez également les échalotes.

Faites chauffez la moitié du beurre dans une grand poêle, à feu assez fort. Ajoutez les champignons, les échalotes, du sel et du poivre. Remuez fréquemment, jusqu'à ce que le mélange semble sec et que les champignons commencent à brunir. Incorporez le beurre restant, puis le vin blanc. Cuire en remuant jusqu'à ce que tout le liquide soit évaporé. Ôtez du feu et laissez refroidir.

Vous pouvez utiliser la duxelles telle quelle en accompagnement, en farce, ou en tartinade. Voici ma finition pour l'apéro.

Hachez la coriandre avec l'ail. Mélangez avec l'huile et le piment, puis incorporez aux hachis de champignons. Répartissez dans 4 tasses, ajoutez un peu de coriandre sur le dessus et s'il vous en reste, et servez bien frais.



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 novembre 2012

Houmous potimarron/menthe et mini poivrons farcis

Parce que c'est la saison des courges et que les pois chiches ne demandent qu'à partager la vedette dans l'houmous. Et aussi parce qu'on profite de la dernière menthe fraîche du jardin ! 

Le potimarron apporte son petit goût de châtaigne et une jolie couleur à la tartinade. Avec le petit reste, j'ai farci des mini poivrons pour recopioter une jolie entrée mangée dans un restaurant. What else ? Ah oui, la recette !




Houmous potimarron/menthe

- 200g de pois chiches cuits
- 220g de potimarron égoutté cuit
ou 1 tasse de pois chiches et 1 tasse de potimarron
- 3 cs de tahini (entre 40 et 50g)
- le jus d'un beau citron (au moins 50ml)
- 1 1/2 cs de cumin moulu
- 2 gousses d'ail
- 1 cc de sel fin

De l'huile d'olive, du sel, et beaucoup  beaucoup de menthe ciselée


Rassemblez tous les ingrédients sauf l'huile et la menthe dans le bol d'un mixeur. Pulsez jusqu'à avoir une texture lisse. Ajoutez de l'huile d'olive en filet pour obtenir le moelleux souhaité (je mets quelques cuillères à soupe). Goûtez, ajustez l'assaisonnement et ajoutez éventuellement du tahini, du cumin ou du citron selon votre goût. Transférez dans un bol et ajoutez la menthe. 

Si vous avez le temps, réfrigérez quelques heures pour que les arômes aient le temps de se développer. Mais c'est aussi très bon de suite !




Mini poivrons farcis

Trop facile : coupez des mini poivrons en deux dans le sens de la longueur. Eliminez les graines et les membranes. Garnissez généreusement d'houmous, puis passez 10-15 minutes à four chaud (le top étant de parasiter une cuisson en cours). Les mini poivrons vont fondre, l'houmous va se raffermir, mmmmmmhhhh ...


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...